Accueil Actu Belgique Société

Le chômage en Wallonie a bien baissé en dix ans mais le nombre de chômeurs de longue durée augmente: comment expliquer cela? 

Sébastien Brunet, administrateur général de l'IWEPS, était l'invité de Martin Buxant ce mardi matin. Il a notamment évoqué toute une série de données relatives au chômage en Wallonie.

Il a notamment été question de chômage en Wallonie ce matin avec l'invité de Martin Buxant sur bel RTL, Sébastien Brunet, administrateur général de l'IWEPS, l’Institut wallon de l’évaluation, de la prospective et de la statistique.

Il a expliqué que chaque année en Wallonie, depuis 10 ans, on crée à peu près 15.000 emplois, ce qui est encore insuffisant. 

"En 2014, le taux de chômage en Wallonie était plus ou moins de 12%. En 2023, on est à 6. C'est très bien, cela veut dire que le chômage a diminué. Mais, dans les catégories d'âges qu'on observe dans le chômage, les personnes qui sont au chômage depuis plus de deux ans, ces dernières années, augmentent", a-t-il expliqué. 

Il y a donc moins de chômeurs en Wallonie, mais davantage de chômeurs de longue durée. 

Le rôle de la crise Covid

"Ça s'est renforcé à partir de la crise covid, analyse-t-il. Pendant la crise, les pouvoirs publics ont pris toute une série de mesures pour stabiliser la situation socio-économique, protéger en quelque sorte les citoyens et citoyennes. Et c'est le rôle des États. Mais pendant ce temps-là, on n'a pas créé de nouveaux emplois. Donc celles et ceux qui étaient déjà au chômage et sont restés dedans. La difficulté, c'est que plus on reste dans une situation de chômage, plus on va avoir des difficultés de sortir de ce chômage."

Sébastien Brunet va rencontrer les formateurs wallons, Georges-Louis Bouchez et Maxime Prévot, et leur expliquer cela.

Il estime qu'il faut "les accompagner et faire en sorte que la durée dans le chômage soit la plus courte possible", a-t-il conclu.

 

À lire aussi

Sélectionné pour vous

Commentaires

3 commentaires

Connectez-vous à votre compte RTL pour interagir.

S'identifier S'inscrire
  • Est ce que le nombre de chômeurs longue durée n'a pas non plus augmenté suite aux mesures prises par le gouvernement Michel limitant les possibilités de terminer sa carrière dans des conditions raisonnables? Nous sommes repartis dans la même direction!

    Daniel Gérard
     Répondre
  • le covid ...c'était il y a QUATRE ans ...!! et toujours pas retrouvé de boulot depuis ?? ...si c'est un problème médical ....ces gens là n'ont plus rien à faire à l'onem !!

    abdoule carolo
     Répondre
  • Ce qui se passe, c'est qu'il y a une telle demande de main d’œuvre qu'il faut vraiment le vouloir pour ne pas trouver. Souvent, la cause principale c'est un manque de qualifications, quelle qu'elles soient. Il suffit de regarder le taux de chômage par niveau de qualification, presque nul pour les hauts diplômés, élevé pour ceux n'ayant pas pris la peine de finir leurs études secondaires...

    Thierry Frayer
     Répondre