Accueil Actu

Coronavirus: AB InBev réclamera bien un loyer aux cafés fermés, un appel à faire "un geste" lui est lancé

Le brasseur AB Inbev continuera à réclamer un loyer à ses cafetiers pendant la 2e vague de coronavirus, contrairement à ce qu'il avait fait au printemps. Le ministre wallon de l'Economie l'appelle à faire un geste. Lors de la première vague du coronavirus, le brasseur était venu en aide aux exploitants de cafés et de restaurants en renonçant, notamment, à réclamer un loyer pour le mois d'avril.

Interrogé par Fabrice Grosfilley dans la matinale de Bel RTL, le ministre wallon de l’Economie Willy Borsus a réagi. "Chacun doit faire sa part de l’effort, cela vaut pour les brasseurs, mais cela vaut aussi pour d’autres secteurs. La situation est complètement exceptionnelle, donc je pense que ce que nous avons plaidé qui est de dire deux choses : diminuons de moitié le loyer commercial et permettons l’étalement dans le temps du reste, est raisonnable. Ce n’est pas une obligation légale, mais c’est quelque chose que je suggère de faire et qui me semble le bon sens … Est-ce qu’il vaut mieux permettre à une activité d’alléger ses coûts et donc de pouvoir reprendre le moment venu dans des conditions raisonnables ? Ou alors faut-il maintenir des charges qui vont étouffer l’activité ?", s’est demandé le ministre.

CORONAVIRUS EN BELGIQUE: où en est l'épidémie ce jeudi 5 novembre ?

ÉLECTIONS AMÉRICAINES: les résultats en temps réel

À la une

Sélectionné pour vous