Accueil Actu Monde International

Guerre Israël-Gaza: des chars israéliens déployés dans le centre de Rafah selon des témoins, une nouvelle frappe fait 21 morts

Selon des témoins, des chars israéliens seraient déployés dans le centre de Rafah. Israël poursuit les frappes sur cette ville du sud de la bande de Gaza, après le bombardement meurtrier d'un camp de réfugiés dans une zone humanitaire.

Israël a multiplié mardi les frappes sur Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, malgré les condamnations internationales après un bombardement meurtrier sur un camp de déplacés dimanche, et au moment où trois pays européens reconnaissent formellement l'Etat de Palestine.

La Défense civile annonce 21 morts dans une nouvelle frappe israélienne dans un camp à Rafah.

Selon le mouvement extrémiste Hamas, cité par l'agence néerlandaise de presse ANP, 16 Palestiniens seraient décédés dans les frappes sur Rafah au cours de la nuit de lundi à mardi.  

Des témoins font état de chars israéliens

Deux témoins ont par ailleurs affirmé à l'AFP avoir vu des chars israéliens dans le centre de la ville de Rafah, à la lisière sud de la bande de Gaza, où des bombardements et combats intenses ont eu lieu ces dernières semaines.

Des chars israéliens "sont déployés au rond-point d'Al-Aouda, dans le centre de la ville de Rafah", a dit un témoin à l'AFP. Une source de sécurité de Rafah a également confirmé avoir vu des chars israéliens dans le centre de cette ville.
 

La décision officiellement attendue mardi de l'Espagne, de la Norvège et de l'Irlande de reconnaître l'Etat de Palestine, a provoqué la fureur d'Israël qui y voit un "prix" décerné au Hamas en pleine guerre contre le mouvement islamiste palestinien, au pouvoir depuis 2007 dans la bande de Gaza.  

Le chef de la diplomatie israélienne, Israël Katz, a accusé l'Espagne d'être "complice des appels au génocide du peuple juif".

Le Conseil de sécurité de l'ONU doit par ailleurs se réunir mardi en urgence, après une frappe à Rafah qui a fait dimanche soir 45 morts et 249 blessés, selon le ministère de la Santé à Gaza, et mis le feu à des tentes occupées par des Palestiniens dans un camp de déplacés.  

Des correspondants de l'AFP à Rafah et des témoins ont fait état mardi de frappes aériennes et de tirs d'artillerie dans le centre et l'ouest de cette ville bordant la frontière égyptienne, à l'extrémité sud du territoire assiégé, où les militaires israéliens ont commencé début mai une opération terrestre.

 

À lire aussi

Sélectionné pour vous

Commentaires

2 commentaires

Connectez-vous à votre compte RTL pour interagir.

S'identifier S'inscrire
  • isra-haine, minable pays dirigé par une horde de barbares assoiffés de sang avec la pire des crapules, un certain netyanahu, isra-haine, pays totalitaire mené par l'extrême de l'extrême droite.

    3c258debdeeb489e920c072c124ec54d
     Répondre
  • comment peut laisser traîner ses crasses ainsi dans la rue !!! ?

    abdoule carolo
     Répondre