Accueil Actu Monde International

La Jordanie décide de rappeler son ambassadeur en Israël

La Jordanie a décidé mercredi de rappeler "immédiatement" son ambassadeur en Israël pour protester contre l'offensive militaire israélienne dans la bande de Gaza déclenchée après une attaque sanglante perpétrée le 7 octobre par le Hamas palestinien sur le sol israélien.

"Aujourd'hui (mercredi), le ministre des Affaires étrangères Ayman Al-Safadi a décidé de rappeler immédiatement l'ambassadeur jordanien en Israël", a indiqué le ministère des Affaires étrangères dans un communiqué.

"Nous rejetons et condamnons la guerre israélienne continue à Gaza qui tue des innocents et provoque une catastrophe humanitaire sans précédent", a affirmé le communiqué.

M. Safadi, ajouté le ministère, a demandé aux "autorités compétentes de demander au ministère israélien des Affaires étrangères de ne pas renvoyer en Jordanie son ambassadeur, qui avait précédemment quitté le royaume".

Depuis le début de la guerre entre Israël et le Hamas le 7 octobre, plusieurs manifestations de solidarité avec les Palestiniens ont eu lieu à Amman pour réclamer l'annulation du traité de paix entre la Jordanie et Israël et la fermeture de l'ambassade israélienne.

La Jordanie, qui partage sa frontière avec Israël et la Cisjordanie, un territoire palestinien occupé par Israël depuis 1967, a signé en 1994 un traité de paix avec Israël.

Lors d'un sommet au Caire le 21 octobre, le roi Abdallah II de Jordanie avait réclamé "un cessez-le-feu immédiat".

"Le monde est silencieux", s'était-il insurgé. "Le monde arabe l'entend clairement: les vies palestiniennes valent moins que les vies israéliennes. Les droits humains ont des limites: ils s'arrêtent aux frontières, aux races et aux religions".

À lire aussi

Sélectionné pour vous