Accueil Actu Vos témoignages

Un médecin peut-il facturer un patient qui n'est pas venu à sa consultation ?

Il n'y a pas que les restaurateurs qui se plaignent des clients qui ne viennent pas. Les médecins et praticiens aussi. Dans les cabinets, il arrive que des patients ne se présentent pas au rendez-vous médical. Tina a reçu une facture, car elle n'a pas pu venir à sa séance de kiné. Il lui réclame le montant de cette séance. A-t-il le droit ? Combien peut-il lui demander de payer ? Elle nous a contactés via le bouton orange "Alertez-nous". 
 

Oui, un médecin peut vous facturer une consultation manquée. Mais tout cela doit se faire dans les règles. Selon l'Ordre des médecins, il peut réclamer un dédommagement à son patient. Mais celui-ci doit être "raisonnable". Un médecin ne peut donc pas réclamer trois fois le prix de la séance. Ce montant ne peut pas atteindre le prix des honoraires prévus pour la prestation.

Le patient doit avoir été informé de ce risque. Et enfin, si le patient a des circonstances atténuantes, le médecin est censé les prendre en considération. Ce qui veut dire que pour l'instant, chaque praticien fixe le montant qu'il veut, dans la limite du raisonnable.

Selon les établissements 

Les hôpitaux facturent souvent un forfait : par exemple, à l'hôpital de la Citadelle à Liège. Si vous n'appelez pas pour annuler 48 heures à l'avance, vous devrez payer 20 euros. Le CHU de Liège vous laisse juqu'à 24 heures avant votre rendez-vous, pour l'annuler. L'hôpital nous précise qu'un patient qui ne vient pas à son rendez-vous, ça contribue à l'allongement des plannings.

Même chose à l'hôpital Erasme de Bruxelles. C'est 25 euros si vous ne prévenez pas au moins 24 heures à l'avance, 15 euros au Centre hospitalier régional Sambre et Meuse.

On n'est donc pas comme en France, où dès l'année prochaine, la "taxe lapin" entrera en vigueur. Le patient qui ne se présente pas à un rendez-vous sans prévenir devra payer 5 euros.

L'une des solutions, pour éviter les "no show", c'est d'envoyer des SMS ou mails de rappel d'une consultation au patient, quelques jours avant le rendez-vous. En 2019, le Syndicat Neutre pour Indépendants sortait une étude. Environ 8 % des patients ne se présentaient pas au rendez-vous et ne prévenaient pas le médecin. 
 

À lire aussi

Sélectionné pour vous

Commentaires

1 commentaire

Connectez-vous à votre compte RTL pour interagir.

S'identifier S'inscrire
  • Les patients devraient payer le prix plein s'ils n'annulent pas à l'avance. Par contre, le médecin devrait également être pénalisé s'il a trop de retard

    Thierry Frayer
     Répondre