En ce moment
 
 

Jürgen Conings: le militaire d'extrême droite aurait retiré 3000 euros avant de disparaître, toujours aucune trace de lui après 2 SEMAINES de traque

Jürgen Conings: le militaire d'extrême droite aurait retiré 3000 euros avant de disparaître, toujours aucune trace de lui après 2 SEMAINES de traque
©Belgaz
 
 

Voilà deux semaines que la chasse à l'homme a débuté, et toujours aucune trace de Jurgen Conings. Le militaire d'extrême droite est introuvable, malgré des moyens conséquents déployés notamment dans le parc naturel de Haute Campine. Jürgen Conings est lourdement armé, il a menacé de s'en prendre aux structures de l'Etat et à plusieurs personnalités, dont le virologue Marc Van Ranst. 

"Le noeud du problème réside vraiment dans sa motivation"

La traque pourrait-elle durer de longs mois? Nous avons posé la question à Michaël Dantinne, criminologue à l'Université de Liège: "On pourrait ne jamais le retrouver. Il y a de grands criminels, pas forcément terroristes, on pense à des tueurs comme Dupont de Ligonnès, qu'on n'a toujours pas retrouvé à ce stade, on se rappellera que dans un autre registre et à une autre échelle Oussama Ben Laden a été traqué pendant des années avant qu'on le retrouve. C'est tout à fait envisageable. On pourrait le voir resurgir dans une minute, dans un jour, dans une semaine, dans un mois, dans un an. Le noeud du problème réside vraiment dans sa motivation: qu'est-ce  qu'il voulait faire exactement, pourquoi, sur quelle cible, et quel rôle il se donne là-dedans. Qu'est-ce qu'il veut mettre en scène ? Si on parvenait à répondre à ces questions, on y verrait peut-être un peu plus clair dans ce qu'il est en train de faire en ce moment, pour autant qu'il ne soit pas mort au moment où nous parlons".

Retrait de 3000 euros

Selon la VRT, citée par Sudpresse, le militaire d'extrême droite de 36 ans a retiré 3000 euros (soit le retrait maximal) avant de disparaître. Cela ne viendrait pas étayer la thèse du décès.


 




 

Vos commentaires