En ce moment
 

Netanyahu affirme qu'Israël n'est "pas l'Etat de tous ses citoyens"

Netanyahu affirme qu'Israël n'est
ISRAEL

(Belga) Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a réaffirmé dimanche qu'Israël n'était pas l'État-nation "de tous ses citoyens", mais "uniquement du peuple juif", excluant la population arabe du pays, en pleine campagne pour les élections législatives du 9 avril.

M. Netanyahu a réagi dimanche matin sur son compte Instagram à une polémique entraînée par des propos de la comédienne Rotem Selah, tenus la veille sur ce réseau social. Il a également évoqué le sujet en ouverture de la réunion hebdomadaire du cabinet. L'actrice et mannequin très populaire avait écrit un texte défendant les droits de la minorité arabe, qui représente 17,5% de la population, affirmant que "l'Etat d'Israël est l'Etat de tous ses citoyens". M. Netanyahu a réagi en déclarant que tous les citoyens, y compris les Arabes, jouissaient de l'égalité des droits, mais a rappelé l'existence d'une loi controversée, adoptée l'année dernière, selon laquelle Israël est l'État-nation du peuple juif. "Israël n'est pas l'État de tous ses citoyens", a écrit M. Netanyahu, "car selon la loi fondamentale sur la nation que nous avons adoptée, Israël est l'État-nation du peuple juif - et uniquement du peuple juif". M. Netanyahu est à la tête de ce qui est perçu comme le gouvernement le plus à droite de l'histoire d'Israël et souhaite la formation d'une coalition similaire à l'issue du scrutin. (Belga)

Vos commentaires