En ce moment
 
 

Lors de la vaccination, les politiques ont agi différemment dans les trois Régions

Lors de la vaccination, les politiques ont agi différemment dans les trois Régions
 
 

Lors du lancement de la campagne de vaccination dans notre pays ce lundi, on a pu constater une différence de communication de la part des différentes autorités. Le ministre président wallon et la ministre wallonne de la santé étaient à l'intérieur de la maison de repos, tandis qu'en Flandre, Wouter Beke, le ministre flamand du bien-être s'est tenu à distance.

Cette journée de lancement de la campagne de vaccination fut un jour hautement symbolique aussi pour les politiques. Et pourtant à chacun sa manière. Trois régions. Trois homes. Et trois styles. 

A Mons (Wallonie), le ministre président, Elio Di Rupo, et la ministre de la Santé, Christie Morreale, étaient présents pour assister à la vaccination de Josepha, première wallonne vaccinée. Elio Di Rupo est allé s’asseoir à côté de la centenaire. Ils ont discuté durant deux à trois minutes. Un membre du personnel est même venu replacer le masque de Josepha. L’entourage du ministre président wallon nous confirme qu’Elio Di Rupo a été testé il y a 48 heures. Tout comme toutes les personnes extérieures au home. Résultat négatif. Le chef du gouvernement wallon portait le masque. En revanche, la distance de sécurité n’a pas été respectée. Une attitude qui a également interpellé nombre d'observateurs sur les réseaux sociaux.

Un contraste saisissant avec la Flandre. Le ministre président Jan Jambon n’était pas là. Seul le ministre de la Santé a fait le déplacement. Wouter Beke est resté à l’extérieur. C’est depuis la porte fenêtre qu’il s’est adressé à Jos, le premier vacciné flamand.

Troisième région: Bruxelles. A mi-chemin entre le Nord et le Sud. Le ministre de la Santé est présent dans le home. Alain Maron porte un masque FFP2. A aucun moment, il n’a approché les résidents. 

Interrogé sur la nécessité de cette proximité avec Josepha, l’entourage d’Elio Di Rupo insiste sur le message d’espoir que souhaitait donner le premier ministre wallon et son encouragement à la vaccination. 

Coronavirus en Belgique: où en est l'épidémie ce lundi 28 décembre?


 




 

Vos commentaires