En ce moment
 
 

Les chercheurs de retour au travail, "chargés à bloc" après le record du Télévie: "On a envie que ces gens soient fiers de nous"

Les chercheurs en cours de mandat se réjouissent du record établi ce week-end concernant les dons au Télévie. Nos journalistes les ont rencontrés ce matin.

Les chercheurs ont le sourire sur le plateau du Télévie. Un samedi soir rempli de bonne humeur grâce aux dons récoltés. Mais pas question de faire la fête trop longtemps. Dès ce matin, les recherches reprennent. Florian était présent, et est aujourd’hui plus motivé que jamais :
"Notre travail prend tout son sens après cette journée. On reviens chargés à bloc. On a envie d’avancer. On a envie que ces gens soient fiers de nous."

Florian fait des recherches sur le cancer du pancréas depuis octobre dernier. En tant que doctorant, il peut travailler pendant deux ans dans le laboratoire grâce au Télévie. Avec le chèque de cette année, il est certain de pouvoir renouveler cette période.
"Pour moi, c'est vraiment une sécurité, de savoir que les financements sont là", confie Florian.


"En comprenant comment les cellules se parlent, on va pouvoir essayer de les tuer"

Avec 1.200.000 euros de plus cette année, de nouvelles recherches et des chances toujours plus grandes de vaincre la maladie sont possibles. Ici, grâce au Télévie, la lutte contre une forme de leucémie avance.

"On essaye de comprendre les mécanismes de comment les cellules malades discutent avec les autres qui les entourent. On a remarqué que quand elles se parlent, cela fait que la cellule va résister à la chimiothérapie par exemple. En comprenant comment elles se parlent, on va pouvoir essayer de les tuer", explique Basile Stamatopoulos, chargé de cours à l'ULB et ancien chercheur au FNRS.

En 2018, le FNRS a financé 88 projets sur les 160 proposés, et espère pouvoir augmenter ce nombre cette année.

Vos commentaires