En ce moment
 

La Bourse de Paris rassérénée sur le volet commercial (+1,07%)

La Bourse de Paris rassérénée sur le volet commercial (+1,07%)
La Bourse de Paris est repassée au-dessus des 5.400 pointsERIC PIERMONT

A découvrir

paris

La Bourse de Paris est repassée au-dessus des 5.400 points jeudi, terminant en hausse de 1,07%, soulagée par un apaisement des tensions commerciales entre les Etats-Unis et la Chine.

L'indice CAC 40 a pris 57,85 points à 5.451,59 points, dans un volume d'échanges étoffé de 4,7 milliards d'euros. La veille, il avait fini en hausse de 0,56%.

Après avoir ouvert proche de l'équilibre, la cote parisienne a vite passé le cap de 5.400 points qu'elle n'avait plus atteint depuis plus de deux semaines.

"Le marché déstresse sur la partie guerre commerciale" et "retrouve les niveaux de fin août", a résumé pour l'AFP Frédéric Rozier, gestionnaire de portefeuille chez Mirabaud France.

"Il reprend un peu plus d'appétit pour le risque, rassuré par le fait que la Chine tente de faire un geste envers ses partenaires commerciaux autres" que les Etats-Unis, a-t-il ajouté.

"Les valeurs qui ont souffert de cette guerre commerciale profitent", selon lui, de ce mouvement qu'ont confortées aussi les "statistiques américaines de bonne facture".

Les demandes hebdomadaires d'allocations chômage aux Etats-Unis ont continué de baisser à leur plus bas niveau depuis presque 50 ans pour la deuxième semaine de septembre.

"Les investisseurs sont contents de faire main basse sur les actions. L'absence d'informations négatives ont encouragé les achats", a pour sa part indiqué David Madden de CMC Markets.

Lundi, à quelques heures d'intervalle, les États-Unis ont imposé une taxe de 10% sur 200 milliards de dollars de biens chinois importés, et la Chine a répliqué avec une taxe supplémentaire sur 60 milliards de dollars de produits américains importés.

Ces tarifs douaniers supplémentaires, qui seront appliqués dès lundi, pourraient avoir "un coût économique important", a estimé jeudi le porte-parole du FMI.

Au Royaume-Uni, les ventes au détail ont progressé de 0,3% en août sur un mois alors que les économistes interrogés par Bloomberg tablaient sur un repli de 0,2%.

Soutien des valeurs bancaires

Les secteurs les plus pénalisés par les tensions commerciales, tels que l'automobile, la banque, les semi-conducteurs et la construction ont connu un rattrapage.

Parmi les bancaires, BNP Paribas a pris 2,55% à 54,31 euros, Société Générale 1,90% à 37,87 euros et Crédit Agricole 1,84% à 12,92 euros.

Les équipementiers automobiles ont été également bien orientés: Valeo a gagné 3,31% à 40,57 euros, Faurecia 3,88% à 55,72 euros et Plastic Omnium 2,75% à 34,40 euros.

Côté semi-conducteurs, STMicroelectronics a grimpé de 3,41% à 16,23 euros et Soitec de 1,60% à 66,85 euros.

Dans le bâtiment, Vinci a progressé de 1,29% à 81,86 euros et Bouygues 1,13% à 36,82 euros.

Casino était affecté (-4,12% à 36,76 euros) par une baisse de son objectif de cours par Goldman Sachs.

De même, Icade était pénalisé (-1,79% à 79,65 euros) par un abaissement de sa recommandation à "sous-performance" contre "neutre" auparavant par Exane BNP Paribas.

  1. Euronext CAC 40

Vos commentaires