En ce moment
 

Brésil: l'ex-présidente Dilma Rousseff échoue à être élue sénatrice

(Belga) L'ex-présidente de gauche Dilma Rousseff, destituée en 2016 par le Parlement au Brésil, a échoué dimanche dans sa tentative de briguer un siège de sénatrice dans l'Etat de Minas Gerais (sud-est).

Dilma Rousseff, du Parti des travailleurs (PT), est arrivée en quatrième position, avec 15,06% des voix, selon des résultats quasi-définitifs portant sur 97% des bulletins. Selon la dernière enquête d'opinion publiée à la veille du scrutin par l'institut Ibope, l'ex-présidente arrivait en tête des intentions de vote. Pour les analystes, cette déroute est un "coup dur" politique pour l'ancienne cheffe de l'Etat, balayée par une vague "anti-pétiste" qui associe le parti de l'ex-président de gauche Luiz Inacio Lula da Silva, emprisonné, à la corruption et Dilma Rousseff à une mauvaise gestion économique. Un rejet qui s'est traduit dimanche à l'élection présidentielle par la nette avance du candidat d'extrême droite Jair Bolsonaro au premier tour (46%) devant le candidat du PT, Fernando Haddad (29%). Dilma Rousseff, la dauphine de Lula, est arrivée au pouvoir en 2010. Elle a été réélue en 2014, avant d'être destituée par le Parlement en 2016, accusée d'avoir maquillé les comptes publics, dans un contexte de grave crise économique et de nombreux scandales de corruption. Les Brésiliens étaient appelés aux urnes dimanche pour le premier tour de l'élection présidentielle, mais aussi pour élire les gouverneurs et assemblées de 27 Etats, ainsi que les députés de la Chambre basse et deux tiers des sénateurs. (Belga)

Vos commentaires