En ce moment
 
 

Un nouveau type de braquage a frappé plusieurs distributeurs de billets en Flandre: la banque Argenta en ferme 62

Un nouveau type de braquage a frappé plusieurs distributeurs de billets en Flandre: la banque Argenta en ferme 62
 
 

En cause, plusieurs tentatives de braquage très élaborés commises en Flandres. Les braqueurs arrivent à pirater le distributeur pour récupérer les billets qui s'y trouvent.

À Dessel, la façade du distributeur de billets a été proprement percée. Un câble de connexion informatique est encore accessible. Pas de doute, il y a bien eu une tentative de braquage mercredi soir. "Ce matin, la banque Argenta a confirmé qu'il s'agissait d'une tentative de jackpotting", indique Robert Lehaen, commissaire de police zone Balen-Dessel-Mol.

Souvent, les attaques de distributeurs sont violentes. En 2009, la banque Argenta a été attaquée à l'explosif. Mais le jackpotting, c'est un vol en douceur, en piratant le système informatique de la banque. Cet avocat pénaliste a traité plusieurs dossiers du genre.

"C'est tout simplement pénétrer dans le système informatique du distributeur soit par un accès physique soit par un accès informatique au moyen notamment d'un smartphone qui est posé contre le distributeur pour donner de fausses instructions aux distributeurs pour se faire remettre de l'argent sans qu'il n'y ait débit sur un compte bancaire", explique Olivier Dupont, avocat pénaliste.

Quand cela fonctionne c'est le jackpot comme on peut le voir sur ces images d'archives tournées aux États-Unis. Mais en Belgique, à Dessel, pas de butin selon Argenta et pas de traces des auteurs. "Pas pour l'instant mais nous savons que des faits similaires ont été commis par le passé. Il n'y a pas longtemps à Saint-Nicolas. On est à la recherche de deux ou trois auteurs mais pas encore de résultats concrets pour l'instant", raconte Robert Lehaen, commissaire de police zone Balen-Dessel-Mol.

Le phénomène n'est pas neuf mais difficile à combattre. "Il y a une première vague qui est apparu en Europe aux alentours de 2015, 2016 et en Belgique ça commence à devenir, non pas relativement fréquent mais pas si anodin et si rare que cela", raconte Olivier Dupont.

Face à cette série noire, la banque Argenta a décidé de fermer ses 62 distributeurs par mesure de précaution. S'ils se font prendre, les auteurs risquent jusqu'à cinq ans de prison.


 




 

Vos commentaires