L'électricité bientôt GRATUITE pour les habitants de Crisnée? Le projet est lancé

L'électricité bientôt GRATUITE pour les habitants de Crisnée? Le projet est lancé

La commune voudrait installer une éolienne qui permettrait d'approvisionner tous les ménages en électricité. Le projet est lancé, même s'il y a encore pas mal d'obstacle avant sa réalisation.

Crisnée, et ses 3400 habitants, pourrait grâce à l’installation d’une éolienne produire sa propre électricité, gratuite pour tous les ménages et les entreprises installées sur son territoire. Une première en Belgique.

"Cette électricité sera vendue à prix coûtant, c’est-à-dire que les habitants vont payer les frais de transport et l’utilisation du réseau. Mais l’énergie produite en tant que telle sera mise à disposition des habitants de la commune car on considère que c’est un bien qui est coûteux", explique Philippe Goffin, le bourgmestre de Crisnée.


Un véritable pari pour l’avenir

Une fois le modèle installé, la réduction du coût sur la facture avoisinerait les 30%.

"Ce serait la première que des gens pourraient rentrer dans cette logique de communauté énergétique pour leur approvisionnement en électricité. Mais comme la législation européenne l’impose, ils ne seront pas obligés de le faire. Ils pourront aussi rester chez leur fournisseur classique mais il y a de fortes chances qu’ils paieront 30% en plus", indique Damien Ernst, le spécialiste des questions énergétiques à l’ULiège.

Coût de l’investissement: 2,5 millions d’euros, entièrement pris en charge par la commune. Un véritable pari pour l’avenir.


"L’aspect climatique et énergie verte est aussi important"

"Bien sûr, c’est un investissement. On va lisser la charge sur les 20-25 ans qui viennent. On ne nie pas qu’il y a un effort mais je le compare à d’autres infrastructures publiques mises à disposition des citoyens. L’aspect climatique et énergie verte est aussi important", ajoute Philippe Goffin.

Le décret autoconsommation collective rendra possible la création d’une telle communauté énergétique. Il devrait être voté au mois de mars par les députés wallons.

"Le projet a aussi pour ambition de gérer localement la fluctuation entre production d’énergie verte et consommation d’électricité. Pour ce faire, on va installer des grosses batteries qui seront connectées directement au réseau de distribution", précise Damien Ernst.

Ce projet englobe l’élaboration d’une carte environnementale d’identité citoyenne et des capacités de production photovoltaïque dont certaines sont déjà installées sur des bâtiments gérés par la commune.

Vos commentaires