En ce moment
 
 

Wemmel: revit-on à nouveau une hécatombe de poissons et de canards dans l'étang du château? (photos)

Une habitante a saisi en images de nombreux canards morts dernièrement. Elle craint que l'épidémie de l'an passé se reproduise. Le bourgmestre fait le point sur la situation.

"Je constate de nouveau une hécatombe à l'étang de Wemmel", nous écrivait ce lundi 22 juillet une habitante de Wemmel, la commune néerlandophone à facilités située en périphérie bruxelloise. L'an passé, à la même période, des dizaines de poissons et d'oiseaux de cet étang situé dans le parc du château de Wemmel avaient succombé suite à l'action de différents facteurs (lire notre article). De nombreux poissons avaient d'abord été tués par des pesticides qui s'étaient retrouvés dans les eaux d'égouts de Relegem, la localité voisine, aboutissant dans l'étang faisant office de bassin d'orages. Quant aux oiseaux ainsi que d'autres poissons, ils avaient péri en juillet, victimes d'une épidémie de botulisme provoquée par le développement d'une bactérie favorisé par la chaleur et des eaux pauvres en oxygène, propres aux étangs.

Le phénomène se reproduit-il cette année ? "Cela fait 2 jours que des canards agonisent et personne ne bouge. Rien n'est mis en place pour soulager leur souffrance et retirer les cadavres directement, c'est honteux", se révoltait la Wemmeloise, lundi via le bouton orange Alertez-nous, voyant une répétition des funestes événements de 2018. Pour accompagner son inquiétude, celle qui "se promène tous les jours à l'étang" nous soumettait plusieurs photos en guise de preuve. Nous avons envoyé un cameraman sur place le jour-même. Aucun canard mort n'était plus visible, ayant sans doute été retirés en ce début de semaine.


 
 
 canards-morts-wemmel-3

Nous avons joint le bourgmestre Walter Vansteenkiste. Au total, une quinzaine de volatiles ont été retrouvés morts cette année, nous a-t-il dit. "On passe régulièrement pour enlever les cadavres", a-t-il ajouté. On est loin, selon lui, du nombre de l'année passée qui dépassait la centaine d'oiseaux. "C'était une véritable épidémie, la situation était devenue ingérable", fait-il remarquer. La mort des oiseaux aquatiques est causée par l'action conjointe de trois facteurs qui favorisent la bactérie du botulisme, a rappelé le bourgmestre. La chaleur et le manque de pluie entraînent une oxygénation insuffisante des eaux de l'étang. La troisième raison est le pain donné aux canards par les passants. Celui-ci constitue une véritable "bombe" bactériologique selon le maïeur, favorisant l'accroissement de la population de la bactérie du botulisme.

Afin de lutter contre le manque d'oxygène, les deux pompes qui alimentent les fontaines en journée fonctionnent désormais la nuit également. Par ailleurs, une troisième pompe a été ajoutée.

canards2

Et quand est-il des poissons morts à cause du déversement de pesticide ? Notre témoin craint qu'une telle pollution se reproduise. Nous avons soumis cette inquiétude au bourgmestre. L'étang de Wemmel qui nous concerne sert en partie de bassin d'orages. En cas de forte pluie, il recueille les eaux en provenance de Relegem (commune d'Asse). L'an passé, le propriétaire d'un établissement de stockage de pommes de terre avait nettoyé ses installations. L'eau du nettoyage et du rinçage, contaminée de pesticides, s'était retrouvée dans le circuit des bassins d'orage dont fait partie l'étang de Wemmel où une multitude de poissons avaient été empoisonnés. Cette cause identifiée, les autorités ont demandé au fermier de prendre ses dispositions pour que cela ne n'arrive plus. Toutefois, selon l'habitante, le fait même que cet étang constitue un bassin d'orages et recueille dès lors des eaux venant d'ailleurs continue à constituer une menace.

Pour l'heure, il semble cependant que poissons et oiseaux soient principalement tués par les conséquences de la chaleur (manque d'oxygène et botulisme). Un phénomène qui pourrait s'accentuer si canicule et sécheresse persistent.

canard

Vos commentaires