Accueil Sport Football Diables Rouges

Un retour plus calme que prévu: la police interdit la distribution de sifflets pour les retrouvailles entre Lukaku et l'Inter

La distribution des sifflets prévue à l'occasion du match Inter-AS Rome dimanche, pour les retrouvailles entre les fans milanais et Romelu Lukaku, désormais joueur de la Roma, a été interdite par la police, a annoncé le groupe de supporters à l'origine de cette initiative. "Enième abus, les sifflets ont été interdits", a déploré vendredi soir sur son compte Instagram le groupe Curva Nord Milano.

Ce groupe avait annoncé le mois dernier vouloir distribuer 50.000 sifflets aux spectateurs avant le coup d'envoi du match comptant pour la 10e journée du Championnat d'Italie.
Les sifflets, dont ils avaient finalement acheté 30.000 exemplaires, devaient être "utilisés à en perdre le souffle à chaque fois que celui qui a trahi notre maillot touchera le ballon", avait expliqué le groupe de supporters sans nommer Lukaku.

La décision a été prise par la police de Milan, sur recommandation du Groupe opérationnel de sécurité (GOS), en charge en Italie de la sécurisation des matches de football.
Des ultras de l'Inter ont toutefois prévu de défier cette interdiction et de réserver un accueil houleux à Lukaku. L'international belge a été avec ses 14 buts l'un des artisans de la belle saison 2022-23 de l'Inter, finaliste malheureux de la C1.

Mais au terme de cette saison, il avait préféré repartir à Chelsea qui l'a aussitôt prêté à la Roma pour qui il a déjà marqué dix fois, dont sept en championnat. L'affiche se jouera en l'absence de l'entraîneur de la Roma et ancien de l'Inter, Jose Mourinho, suspendu après son exclusion pour une énième provocation le week-end dernier. Dans ce contexte dominé par le retour de Lukaku, l'Inter, leader du Championnat d'Italie, a décidé de ne pas organiser samedi la traditionnelle conférence de presse de veille de match de son entraîneur Simone Inzaghi.
 

À la une

Sélectionné pour vous