Accueil Actu Belgique Economie

Audi annonce son intention de restructurer le site de Forest, plus de 1400 emplois menacés d'ici fin octobre selon les syndicats

Lors d'un conseil d'entreprise extraordinaire, Audi a annoncé mardi en fin de journée son intention de restructurer son site de Forest. Une cessation des activités n'est pas exclue. 

Le constructeur automobile Audi a annoncé mardi en fin de journée son intention de restructurer son site de Bruxelles. L'Allemand envisage d'avancer la fin de la production du modèle Audi Q8 e-tron. Une cessation des activités n'est pas exclue.

Cette annonce déclenche le début de la procédure d'information et de consultation, conformément à la législation belge. "Audi Brussels est en dialogue avec les partenaires sociaux pour discuter de solutions pour les collaborateurs et le site", selon un communiqué. "Cela pourrait également inclure une cessation des activités si aucune alternative n'est trouvée."  

Audi justifie cette annonce par la baisse de commandes au niveau mondial dans le segment électrique haut de gamme. Cela concerne les modèles Q8 e-tron et Q8 Sportback e-tron qui sont produits à Bruxelles.

 

1.410 emploi menacés d'ici fin octobre selon les syndicats

La baisse de production signifie que 1.410 travailleurs d'Audi Forest risquent de perdre leur emploi d'ici à la fin du mois d'octobre. Cela concernerait plus de 1.000 ouvriers et une centaine d'employés. "La nouvelle a fait l'effet d'une bombe", explique Pascal Debrulle de la FGTB. "Pour l'instant il n'y a pas d'avenir après 2025."  

"À partir de 2026, il n'y a plus de perspectives", souligne Ronny Liedts, de l'ACV, le pendant flamand de la CSC. "Il n'y a pas non plus d'alternatives en vue pour le moment.

Pierre-Yves Dermagne regrette l'annonce d'Audi Brussels

Le ministre démissionnaire de l'Économie et du Travail, Pierre-Yves Dermagne (PS), a regretté, mercredi, la restructuration annoncée la veille par la direction d'Audi Brussels.

Lors d'un conseil d'entreprise extraordinaire mardi soir, le constructeur automobile a fait savoir qu'il envisageait d'arrêter plus tôt la production de la Q8 e-tron à Forest. Il s'agit du seul modèle encore fabriqué sur le site de production belge. Si aucune alternative n'est trouvée, il est possible que l'usine doive fermer ses portes, menaçant quelque 3.000 emplois.    

Pierre-Yves Dermagne regrette cette annonce. Le vice-premier ministre socialiste veillera à ce que la procédure d'information concernant les travailleurs soit menée correctement et que toutes les pistes susceptibles de préserver les emplois soient "sérieusement examinées", a-t-il indiqué.

À lire aussi

Sélectionné pour vous

Commentaires

4 commentaires

Connectez-vous à votre compte RTL pour interagir.

S'identifier S'inscrire
  • C'est sûr que le top ça reste la qualité asiatique, mais Audi/VW se défend pas si mal, surtout si on compare aux marques françaises.

    Thierry Frayer
  • Vw, Audi, des voitures trop chères et de mauvaise qualité comme beaucoup de voitures européennes ! Et voilà le résultat !

    moi moi
     Répondre
  • L'électrique, on y viendra vite. Le moteur électrique bat le thermique en tous points (puissance, fiabilité, coût, rendement, etc.). Les techno de batteries évoluent à une vitesse folle (dans moins de 10 ans, ce sera 1000km d'autonomie avec moins de 10min de charge). Mais le marché est occupé de se déplacer du haut-de-gamme vers le milieu de gamme, l'entrée de gamme n'est plus très loin. De plus l'UE a du retard sur la Chine ou Tesla.

    Thierry Frayer
  • Déjà voiture électrique, c'est non. Et des véhicules haut de gamme à des prix exorbitants, c'est non aussi. Donc si la clientèle n'est pas là en suffisance, c'est la gamelle !

    Den Veteran
     Répondre