Accueil Actu

Faut-il compter sur les voyages last minute cet été?

Avec l'incertitude autour des mesures sanitaires, vous êtes nombreux à avoir attendu avant de réserver un séjour. Mais il est désormais temps de réserver. Pour le mois d'aout, dans des pays comme l'Espagne, la France et l'Italie, vous risquez de ne pas trouver l'hébergement qu'il vous faut, estime l'association belge des tour-opérateurs (ABTO). "Il y aura plus de Français, d'Italiens et d'Espagnols qui vont prendre leurs vacances chez eux. Cela veut dire qu'il y aura un manque de capacité, surtout d'hébergements, pour le mois d'août, parce que ces pays, traditionnellement, prennent leurs vacances au mois d'août", explique Pierre Fivet, le porte-parole de l'ABTO.

Une offre last minute limitée

Des voyages en last minute existent bel et bien, mais l’offre n’est pas la même. "Il faut se rappeler que l'industrie est toujours vacillante. C'est un peu tôt pour avoir des promotions, qui vont probablement arriver pour remplir des places vides, mais il n'y en aura pas beaucoup. Ça va presque être au jour le jour, et dans un délai encore plus court que d'habitude", explique Julien Reculez, directeur de l'agence de voyage bruxelloise Eagle Travel.

Les vacanciers devront sans doute être moins exigeants sur certains critères au risque de ne rien trouver. Séverine Pennartz, de l'agence Voyages Copine, estime que les last minute ne sont plus ce qu'ils étaient. "Avant le covid, on en avait beaucoup. Maintenant, ça reste un peu plus difficile. On sent que les clients ont envie de partir, mais ont plus de mal à trouver". 

Le bon plan

Les destinations qui pourrait être particulièrement intéressantes pour les voyageurs sont celles où les mesures viennent récemment d'être assouplies "Là, c'est certain que les acteurs locaux font en sorte d'attirer les gens. Par exemple, vous allez en Guadeloupe, vous payez 500€ le billet aller-retour". 

À la une

Sélectionné pour vous