Accueil Actu Monde Economie

Le centre de tri d'Anvers va traiter deux fois plus de colis grâce à une nouvelle machine

Une nouvelle machine à trier les colis a été mise en service jeudi sur le site de bpost au port d'Anvers. Grâce à ce nouvel outil, le centre de tri pourra traiter deux fois plus de paquets.

Une partie de la nouvelle installation avait déjà été mise en service à la fin de l'année dernière. A partir de jeudi, elle est entièrement opérationnelle et l'ancienne machine a été démantelée. Grâce à ce nouvel outil, le centre de tri d'Anvers devient national, alors qu'il était régional jusqu'ici.

Le montant de l'investissement n'a pas été dévoilé.

La capacité de tri explose, passant de 9.000 à 20.000 colis par heure. Nettement moins de paquets doivent être traités manuellement. Un scanner lit le code-barres, et enregistre la destination, le poids et la taille du colis.

Au total, la machine dispose de 160 "goulottes" dans lesquelles les colis peuvent atterrir. Un système de freinage automatisé doit permettre de diminuer le nombre de colis endommagés. Le nouveau système vise également à réduire les emballages superflus, grâce à des bandes de transport extensibles, qui peuvent être étendues jusque dans le camion.

Une centaine de personnes doit venir renforcer l'effectif de 400 employés du centre anversois pour les fêtes de fin d'année et le Black Friday. "Pour faire face à la croissance du secteur (de l'e-commerce, NDLR), des investissements étaient nécessaires", a souligné le CEO de bpost Jos Donvil. "Nous avons œuvré à ce projet pendant cinq ans. Nous souhaitons rester un partenaire privilégié des secteurs de la logistique et du commerce en ligne."

À lire aussi

Sélectionné pour vous