Accueil Actu Monde International

Le père de Mahsa Amini brièvement interpellé un an après la mort de sa fille

Le père de Mahsa Amini a été brièvement interpellé samedi un an jour pour jour après la mort de la jeune Kurde irannienne de 22 ans lors de son arrestation par la police des moeurs, ont indiqué des défenseurs des droits de l'homme.

L'homme quittait son domicile dans l'ouest de l'Iran samedi lorsque les Gardiens de la révolution l'ont arrêté, a rapporté sur Telegram l'organisation kurde de défense des droits humains Hengaw, basée en Norvège.

Selon l'organisation Kurdistan Human Rights Network, basée à Paris, l'homme a été ramené chez lui peu de temps après son arrestation, a-t-elle indiqué sur X, anciennement Twitter. Les autorités lui auraient enjoint de ne pas évoquer publiquement la mort de sa fille.

Il n'y a eu aucune confirmation de la part des autorités. Les médias contrôlés par l'État ont parlé d'informations erronées. L'agence de presse Irna a ainsi rapporté que l'homme était chez lui.

Il y a un an jour pour jour que la jeune Kurde Mahsa Amini décédait après son arrestation par la police des moeurs iranienne pour avoir prétendument enfreint le code vestimentaire strict imposé aux femmes. La mort de la jeune femme a entraîne le plus vaste mouvement de contestation en Iran depuis des décennies.

Les parents de Mahsa Amini ont rapidement remis en question le récit officiel selon lequel elle était décédée des suites d'une grave maladie. Ils ont accordé de nombreuses interviews aux médias locaux et internationaux, au grand dam du gouvernement de Téhéran qui a pris des mesures de sécurité draconiennes par crainte de manifestations.

À la une

Sélectionné pour vous