En ce moment
 

Problème technique à Belgocontrol: l'espace aérien belge a été complètement FERMÉ, retour à la normale vendredi à Brussels Airport

  • L

  • Espace aérien belge fermé après un problème chez Belgocontrol

  • L

 

Brussels Airport prévoit que tous les vols prévus vendredi matin décollent à l'heure. La plupart des passagers qui devaient voler jeudi après-midi ont entre-temps trouvé une solution. Il est possible que des passagers doivent encore passer la nuit de jeudi à vendredi à l'aéroport.

L'espace aérien belge rouvrait progressivement jeudi vers 18H00, le problème informatique qui avait entraîné sa fermeture peu après 16H00 ayant été résolu, a annoncé Belgocontrol, l'entreprise chargée du contrôle du trafic aérien.

Un problème technique chez Belgocontrol a entraîné jeudi après-midi la fermeture de l'ensemble de l'espace aérien belge. Belgocontrol est l'entreprise en charge du contrôle du trafic aérien. Les avions ne pouvaient donc plus survoler le ciel belge.

"Il y a un problème avec les données de vol", précisait Dominique Dehaene, porte-parole de Belgocontrol. "Nous avons donc opéré un 'clear the sky'."

Cette mesure, prise peu après 16h00, faisait qu'aucun avion ne pouvait plus survoler la Belgique. Belgocontrol soulignait qu'il n'y avait aucun danger pour la sécurité du trafic aérien. "La fermeture est la mesure de sécurité ultime pour s'assurer justement qu'il n'y a aucun danger", ajoutait Dominique Dehaene.

L'espace aérien a été fermé à cause d'un problème de chargement des données liées aux plans de vol, un évènement qualifié de "très exceptionnel".

Aucun atterrissage à Brussels Airport depuis 16h17

Six aéroports belges ont été touchés, ainsi que tous les avions survolant la Belgique jusqu'à 8.000 mètres d'altitude, ce qui correspond à la zone gérée par Belgocontrol.

Le panneau des arrivées s'est coloré de rouge à Brussels Airport jeudi après-midi durant cette fermeture. Aucun avion n'a atterri à partir 16h17. Les avions ne pouvaient plus survoler le pays, certains ont été "cloués au sol, d'autres ont été contraints d'atterrir", selon M. Kniebs.

Tous les vols suivants ont été retardés ou déviés. Le dernier vol au départ de Bruxelles avait lui décollé à 16h11 en direction de Turin.

Belgocontrol n'était pas en mesure de dire combien de vols, ni combien de passagers étaient concernés. Au-delà de 8.000 mètres d'altitude, c'est un autre centre, à Maastricht (Pays-Bas), qui contrôle les avions survolant le territoire belge. "Cela signifie qu'un avion qui relie le Danemark à l'Espagne, par exemple, n'est pas concerné parce qu'il vole assez haut", avait précisé le porte-parole de Belgocontrol.

Brussels Airlines a annulé 12 vols

La fermeture temporaire de l'espace aérien belge a entraîné l'annulation de 4 vols et le retard de 8 autres de Brussels Airlines jeudi après-midi, a indiqué la compagnie aérienne. Quelque 1.000 passagers ont été touchés par cette décision.

L'espace aérien belge a été fermé jeudi, peu après 16h, en raison d'un problème technique chez Belgocontrol, en charge du contrôle du trafic aérien belge. Le trafic a ensuite progressivement repris à partir de 17h30.

En raison de cet incident, la compagnie aérienne belge a dû supprimer certains vols. "Sur les 48 vols programmés après la fermeture de l'espace aérien, nous en avons annulé 12", précise Kim Daenen, porte-parole De Brussels Airlines. D'autres vols ont subi des retards. "L'annulation de ces vols a un impact sur environ un millier de passagers", ajoute-t-elle. "Un hôtel est fourni aux clients bloqués. Nous avons également contacté un maximum de personnes. Nous conseillons aux autres de vérifier leurs informations de vol."

8 vols retardés et 4 vols annulés à Charleroi

A Charleroi, le porte-parole de l'aéroport de Charleroi, Vincent Grassa, indique que 8 vols ont été retardés tandis que 4 vols ont dû être annulés, soit 746 passagers impactés.

"A ce stade-ci, nous sommes dans une situation indépendante de la volonté des compagnies aériennes et de l’aéroport. Deux solutions vont s’offrir aux passagers : ils peuvent prendre un prochain vol sur la destination ou demander le remboursement de leur vol", précise Vincent Grassa.

Peu de vols perturbés à Liege Airport

Seuls trois vols commerciaux étaient programmés à Liege Airport après la fermeture de l'espace aérien belge jeudi en raison d'un problème technique chez Belgoncontrol. Un vol en provenance de Rhodes a pu atterrir après la réouverture de l'espace aérien peu avant 18h00 et les départs vers Djerba et Enfidha ont été reportés à 19h00. Les responsables de Liege Airport n'étaient cependant pas encore en mesure de préciser si la fermeture de l'espace aérien avait eu des conséquences sur le transport de fret.

"Toujours cloués au sol à Zaventem!"

Les problèmes remontant à plus tôt dans la journée. Car  dès ce jeudi midi, un témoin nous avait signalé qu'il était bloqué depuis une heure dans un avion. "Problème technique/informatique à Belgocontrol. Plus aucun avion ne décolle de Zaventem. Aucune info sur l'évolution future. Nous sommes bloqués dans l'avion depuis une heure après l'embarquement", expliquait Catherine vers 13h.

Suite à cette alerte, nous avons contacté le porte-parole de Belgocontrol qui a expliqué qu'il s'agissait d'un transfert habituel de données informatiques, "de quelque chose de planifié" et non d'un bug.


Conseil

Les passagers peuvent se rendre à l'aéroport mais doivent s'informer auprès de leur compagnie aérienne au préalable, indique jeudi Brussels Airport, à la suite de la réouverture de l'espace aérien.

Une quinzaine de vols ont été annulés à Zaventem et d'autres ont été déviés vers des aéroports à l'étranger. Le trafic n'a toutefois repris que partiellement depuis la réouverture de l'espace aérien. Brussels Airport précise que tous les systèmes fonctionnent à l'aéroport. "Nous attendons plus d'informations et nous sommes prêts à redémarrer toutes nos opérations dès que possible."

Un tweet a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher ce contenu.

Vos commentaires