En ce moment
 
 

"Les étudiants n'en peuvent plus, c'est un fiasco": l'UCLouvain renonce en partie à son logiciel d'examens

© Image Pixabay
 
CORONAVIRUS
 

L'UCLouvain et l'université de Saint-Louis à Bruxelles organiseront la plupart des examens de juin à distance afin de réduire le flux de déplacements et ainsi contribuer au contrôle de la propagation du coronavirus.

Pour ce faire, l'UCLouvain s'est dotée de TestWe, une plateforme en ligne qui permet de aux élèves de passer leur examen depuis leur propre ordinateur. Ce logiciel informatique permet la surveillance à distance pour certains examens (blocage d'accès à internet et aux fichiers de l'ordinateur ainsi que prise de photos aléatoire dans le respect du RGPD). 

Pourtant, de nombreux dysfonctionnement nous ont été rapportés depuis sa mise en place. "Le dernier test blanc sur TestWe s'est déroulé ce matin, avec encore de nombreux problèmes. Les examens se rapprochent à grand pas et nous avons l'impression de foncer dans un mur", nous écrit Olivia. "Les étudiants n'en peuvent plus ! L'usage de TestWe s'avère être un fiasco", ajoute Corentin.

D'autres plateformes utilisées

Des problèmes de connexion ont été constatés chez de nombreux étudiants, rendant impossible la réalisation des examens blancs jusqu'alors organisés. 

Face à ce problème, l'UCLouvain a décidé de renoncer au logiciel Test We. Ce dernier n'a pas supporté la connexion simultanée de nombreux étudiants. "Lors d'un des tests à blanc, il y a eu un nombre d'étudiants trop important. Les serveurs du logiciel utilisé n'ont pas supporté ce nombre", indique Isabelle Decoster, porte-parole.

Pour les examens incluant un nombre d'étudiants important, l'université va avoir recours à des plateformes telles que Moodle et Teams, des dispositifs connus par les étudiants depuis l'instauration des cours à distance. Les étudiants seront prévenus des modalités par mail, nous précise Isabelle Decoster. La session officielle des examen débutera le 2 juin. 

 




 

Vos commentaires