En ce moment
 

Viande de l'abattoir Veviba retirée des supermarchés: deux produits potentiellement à risque pour le consommateur

Les consommateurs doivent-ils s'inquiéter suite à la révélation du scandale sanitaire dans l'abattoir de Veviba à Bastogne? L'agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire a identifié deux produits à risque: la viande hachée et la queue de vache. L'AFSCA effectue pourtant de nombreux contrôles dans cet abattoir de Bastogne. Loïc Parmentier et Gilles Gengler ont interrogé le patron de l’agence pour le RTL INFO 19H.

La viande sortie de l'abattoir Veviba à Bastogne, mis en cause en raison de fraudes, ne présente pas de risque immédiat pour la santé publique excepté deux produits où un risque sanitaire potentiel existe : la viande hachée ainsi que la queue de vache vendus à d’autres entreprises. En l’état actuel de l’enquête, seuls ces deux produits commercialisés peuvent impacter la santé du consommateur.

Herman Diricks, le grand patron de l’Afsca, l’Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire, a répondu aux questions de RTL INFO. Il s’agit de l’organisme qui envoie régulièrement des inspecteurs, par exemple dans des abattoirs, pour vérifier l’hygiène, la température des frigos, ou encore l’étiquetage. Ces inspecteurs ont donc régulièrement contrôlé l’abattoir de Bastogne, Veviba, mais n’ont rien vu lors des contrôles de routine: "C’est la raison pour laquelle une enquête spéciale est nécessaire pour découvrir ce genre de fraudes", explique l’administrateur délégué de l’AFSCA. "Quand c’est un opérateur qui fonctionne correctement, sans l’intention de frauder, les contrôles sont évidemment suffisants", ajoute-t-il.

Colruyt et Delhaize ont retiré des rayons et "mis en quarantaine" de nombreux produits

L'AFSCA précise qu'outre ces 2 produits, tout produit n’impliquant pas de risque sanitaire mais dont la conformité n’est pas garantie, sera également retiré du marché. La grande distribution a effectué aujourd’hui un retrait par précaution de l’ensemble des produits VEVIBA qu’ils ont reçus. A l’exception d’une partie du haché provenant de VEVIBA, la viande fraiche belge actuellement en vente n’est pas concernée pas la problématique. Une liste de produits retirés chez Delhaize circule dans d'autres médias. D'après le porte-parole de l'enseigne, elle ne provient pas d'une communication de leur groupe. Une grande partie des produits de boucherie qui contiennent du boeuf ont été retirés préventivement, ou plus précisément "mis en quarantaine", dans l'attente de consignes plus précises de l'Afsca. 

L’Afsca renvoie la balle à Colruyt et Delhaize, les deux enseignes qui ont directement retiré la viande incriminée de leurs rayons. "Le produit était utilisé comme matière première pour certains grands distributeurs, et c’est à eux de définir dans quelques produits ce produit a été incorporé, et pour lequel on doit rendre des mesures".

Est-ce que cela représente un risque pour la santé publique? Pas directement non

Les problèmes constatés à l'abattoir bastognard se situent à la découpe et dans des installations de refroidissement où des fraudes à l'étiquette ont été constatées, a indiqué Philippe Houdart, de l'Afsca. Des étiquettes de viande congelée ont été retirées et remplacées par d'autres affichant une date plus récente. "Est-ce que cela représente un risque pour la santé publique? Pas directement non", a stipulé M. Houdart. "La viande qui est congelée plus longtemps peut perdre du goût et son odeur peut être différente à la cuisson."


De la viande qui devait finir dans l'alimentation animale, a été transformée en haché pour les humains

La fraude dans la division découpe de Veviba concerne des morceaux de carcasse qui n'étaient pas destinés à la consommation et qui se sont retrouvés dans la viande hachée vouée à être transformée ultérieurement. "Un bœuf abattu, est également égorgé, afin de laisser le sang s'échapper. Lorsque la peau est coupée, les bactéries peuvent contaminer la viande. Normalement, cette partie est donc dégagée pour être utilisée comme alimentation animale par exemple. Cela n'a pas été le cas ici puisqu'elle a été hachée", a précisé Philippe Houdart. L'Afsca n'a toutefois pas pu déterminer clairement la quantité de cette viande qui a atterri dans les magasins.

La viande congelée est souvent destinée à être exportée, je ne sais pas si elle a été mise sur le marché belge

"La viande congelée est souvent destinée à être exportée. Je ne sais pas si elle a été mise sur le marché belge." L'agence a entre-temps contrôlé tous les établissements Verbist du pays et bloqué préventivement les produits de deux installations frigorifiques et de deux à trois ateliers de découpe.

Vos commentaires