En ce moment
 
 

Une vingtaine de jeunes accusés de semer le trouble à Molenbeek: "Ce sont eux qui font la loi", assure une habitante

Une vingtaine de jeunes accusés de semer le trouble à Molenbeek:
©Capture d'écran Google Maps
Molenbeek

Les habitants de l'avenue Mahatma Gandhi ne se sentent pas en sécurité. Tous les jours, entre 14 heures à 3 heures du matin, les entrées des immeubles sont occupées par une bande de jeunes qui commet des incivilités, assurent les riverains, relayés par la DH.

Depuis le mois de septembre, les locataires de l'avenue Mahatma Gandhi à Molenbeek vivent un enfer. 5 résidences sont squattées à longueur de journée par une bande d'une vingtaine de jeunes qui "sèment la terreur", relate une riveraine à nos confrères de la DH.

Certains habitants ont bien essayé de rétablir l'ordre d'après cette témoin. Mais lorsqu'il leur est demandé de partir, les squatteurs endommagent les voitures sur le parking. "Ce sont eux qui font la loi", regrette-t-elle. Lorsque les policiers arrivent sur place, les agitateurs prennent la fuite à temps.

Dégradations, nuisances, trafic drogue : à bout de nerfs face à ces problèmes, les locataires dénoncent le laxisme de la Commune. Interrogé par la DH, le cabinet de la bourgmestre Catherine Moureaux assure que la problématique est prise en charge. "Une concertation interne a eu lieu entre la commune, les services de prévention, le Foyer Molenbeekois et la police", nous indique-t-on. Les habitants ont également été conviés à une réunion la semaine prochaine avec des représentants du Foyer Molenbeekois et des services de la Commune pour présenter les mesures à venir.

 

Vos commentaires