En ce moment
 
 

L'insoutenable angoisse de Vanessa, prise au piège dans sa voiture avec son fils, au milieu d'un torrent de boue à Dinant: "Mon dieu c'est effrayant!" (vidéo)

 
 

Vanessa a bien failli y rester. Lors des inondations à Dinant, elle s'est retrouvée prise au piège avec son fils Thomas, dans sa voiture alors qu'un puissant torrent de boue les a presque submergés. Un récit glaçant que la Dinantaise a publié sur Facebook, tout en saluant le "courage exemplaire" dont son fils a fait preuve.

"Si ma voiture n'avait pas été bloquée par un poteau, nous serions morts à l'heure où je vous parle", écrit Vanessa en réponse à l'un des très nombreux commentaires qui pleuvent sous sa publication Facebook. Samedi 24 juillet, cette habitante de Dinant a posté une vidéo la montrant prise au piège avec son fils Thomas âgé de 14 ans dans sa voiture au milieu d'une rue transformée en torrent de boue. "On a vu des troncs d'arbre nous arriver dessus", raconte Vanessa, qui devait aller chercher son beau-fils au football.

"L'eau est montée en 30 secondes"

Quand Vanessa a pris la route, il pleuvait mais il n'y avait aucune inondation. "Puis, j'ai vu 1 cm d'eau par-ci par-là, mais comme d'habitude, raconte-t-elle par téléphone. Et puis, l'eau est montée brusquement. J'ai dû patienter pour qu'un camion de pompier nous dépasse (sans les remorquer, ndlr), et le temps qu'il fasse sa manoeuvre et qu'il s'éloigne, on était entourés d'un torrent de boue".

Vanessa

Les images montrent l'eau boueuse monter dangereusement et parfois recouvrir le pare-brise avec une puissance déconcertante. Vanessa et son fils font alors preuve d'un sang-froid impressionnant. "Appelle les pompiers, entend-on Thomas dire à sa mère. On est morts, ça y est".

"Appelle ton père et parle-lui"

Par la suite, Vanessa nous confie avoir appelé ses proches. "Pour les prévenir de ce qui se passait... et pour leur dire aurevoir, dit-elle un sanglot dans la voix. C'est difficile... J'ai insisté pour que mon fils appelle son père et qu'il lui parle, sans laisser transparaître que je pensais qu'on pourrait y rester".

Selon Vanessa, l'eau s'est introduite dans la voiture et est montée jusqu'aux sièges. Le véhicule, qui a été bloqué par un poteau, n'a pas été emporté par les flots. Le courant étant trop fort, Vanessa et son fils ont dû attendre que l'eau descende pour pouvoir être secourus par les pompiers. "On est restés là bien 2 heures", dit Vanessa. Ironie du sort: la voiture est restée bloquée à 50 mètres d'une caserne. "On voyait les pompiers de là où on était, mais ils ne pouvaient pas venir".

Vanessa est lucide sur ce qu'elle vient de vivre. Elle sait qu'elle aurait pu y rester. "On ne serait plus là" si la voiture avait été emportée, dit-elle. "Je vais voir la vie différemment", écrit Vanessa sur sa page Facebook.

Un poste Facebook a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux et le partenaire 'facebook' pour afficher ce contenu.


 




 

Vos commentaires