Accueil People News

Stéphane Bern, enfant terrible dans sa jeunesse? Il se confie sur son éducation "à la dure"

Qui l'eût cru? L'animateur passionné de royautés n'a pas grandi dans un environnement toujours très hospitalier. En raison de son homosexualité qui avait du mal à passer auprès de sa famille, mais pas que. Dans une interview accordée pour à Isabelle Dhombres pour son podcast Dhombres et de lumières, il revient sur son éducation "à la dure"

"Je n'aime pas trop m'épancher sur le passé", a-t-il avoué à la journaliste. "Mes parents ne sont plus de ce monde, mais je suis plus heureux aujourd'hui que je ne l'étais enfant." Celui qui entretient un certain capital sympathique auprès du public évoque une relation parfois compliquée avec ceux qui l'ont élevé. "Je pensais que mes parents n'étaient pas mes parents car ils étaient tellement durs. Avec le temps, on relativise les choses. Sur le moment, c'était une éducation sévère et austère mais pleine d'amour", poursuit-il. 

Mais cette éducation stricte ne lui a été que bénéfique et il en est aujourd'hui particulièrement reconnaissant.  "On ne transigeait pas sur les principes, mais ils m'ont rendu un service incroyable", raconte-il. "Je ne l'aurais pas formulé ainsi jeune, mais avec le recul, ils m'ont donné les clés. Je suis à l'aise avec tout le monde, je parle au roi d'Angleterre comme à la boulangère ou au ministre…" Une vision acquise avec la maturité de Monsieur Royauté!  

À la une

Sélectionné pour vous