Accueil Actu Belgique Société

Pollution au PFAS: la SWDE a analysé toute ses zones de distribution, un dépassement a été constaté

La Société wallonne des eaux (SWDE) a analysé la totalité des zones de distribution pour y déterminer la présence - ou non - de PFAS dans l'eau, annonce-t-elle lundi. Toutes les zones sont sous le seuil de 100 Ng/L, à l'exception de celle de Fraineux - qui concerne les villages de Nandrin, Modave et Tinlot - où un dépassement, à 141 Ng/L, avait été constaté la semaine dernière, précise son porte-parole.

Une contre-analyse y a été réalisée. Ses résultats sont attendus cette semaine. En attendant, c'est une autre source qui approvisionne la station principale, permettant aux habitants d'à nouveau consommer l'eau de distribution.  

Aucun PFAS n'a par ailleurs été détecté dans 453 zones de distribution.  

"La SWDE a accéléré la cadence initialement prévue en augmentant de 50 fois le rythme de prélèvement prévu au départ pour pouvoir offrir une vue complète sur la présence ou non de PFAS dans l'eau du robinet partout en Wallonie", explique-t-elle.  

Ce lundi 11 décembre, la mission est accomplie", les 640 zones gérées par 47 distributeurs ayant été analysées, ajoute la société.  

Cette dernière va désormais poursuivre son travail de monitoring "en mettant l'accent sur l'analyse des ressources en eau à l'origine de la présence de la plus haute teneur en PFAS dans l'eau contrôlée au robinet. Elles complèteront les analyses que chaque distributeur pourra réaliser."  

"Les contrôles PFAS vont s'intégrer dans les programmes de contrôles légaux 2024 de tous les distributeurs", conclut la SWDE.

À la une

Sélectionné pour vous

Commentaires

1 commentaire

Connectez-vous à votre compte RTL pour interagir.

S'identifier S'inscrire
  • La SWDE est juge et partie et personne ne trouve cela anormal. Ce sont des laboratoires indépendant qui devraient faire ces analyses.

    Claude Havelange
     Répondre