En ce moment
 
 

Le géant chinois du commerce en ligne Alibaba s'implante à Liège: qu'est-ce que ça va changer ?

 
 

Il vient de réaliser le plus grand chiffre d'affaire de l'histoire du commerce en ligne lors du 11 novembre, journée des célibataires en Chine, synonyme de promotion. Alibaba.com va renforcer, voire "légaliser", sa présence en Europe via un centre logistique d'envergure à Liège. Amazon a de quoi s'inquiéter.

Liège sera bel et bien le premier hub d'Alibaba en Europe, a confirmé le responsable européen du géant chinois de l'e-commerce, Terry von Bibra, aux journaux L'Echo, De Tijd et Het Laatste Nieuws. La venue de la société chinoise avait été annoncée en grande pompe par Charles Michel cet été (avec le patron Jack Ma sur la photo ci-dessus), mais les Pays-Bas avaient laissé entendre peu après qu'ils pourraient rafler la mise. "Nous avons déjà commencé", a affirmé von Bibra, interrogé sur le "projet Liège".


Alibaba, c'est quoi exactement ? 

Mais Alibaba, c'est quoi au juste ? Il s'agit en fait d'un conglomérat chinois. "C’est-à-dire que c’est un ensemble d’entreprises qui sont principalement des sites web actifs dans le commerce en ligne. Mais le commerce en ligne à plusieurs niveaux, dans plusieurs secteurs d’activités. Par exemple, cela met en relation des exportateurs chinois avec des importateurs européens qui vont revendre des produits chinois via des boutiques. Il y a aussi d’autres sites web qui mettent en relation une petite usine en Chine avec un consommateur en Europe notamment", explique Mathieu Tamigniau, notre spécialiste high tech.

Et cette plateforme en ligne chinoise a bénéficié du protectionnisme pour asseoir très rapidement une position dominante sur son propre pays. En 1999, date de sa création, les grandes enseignes américaines (Amazon, eBay, etc) ne pouvaient pas y opérer. Devenu un mastodonte du commerce en ligne, Alibaba s'est ensuite lancé à la conquête du monde.

Cette implantation est importante car la plupart des produits chinois achetés via des plateformes (Gearbest, Wish, etc...) qui ne sont pas légalement présentes en Europe ne sont pas régulés, et vous risquez de les voir bloquer à la douane. Ce ne serait normalement plus le cas avec Alibaba.com s'il est physiquement présent à Liège pour gérer le commerce des produits importés.

Si tout se passe comme le prévoit le géant chinois, il deviendrait un concurrent de poids pour Amazon, une référence en Europe.

La présence d'Alibaba à Liège va également servir dans l'autre sens, précise L'Echo: la classe moyenne chinoise importe de plus en plus de produits européens et l'implantation d'Alibaba se fait précisément via sa filiale 'logistique', Cainiao. D'autres sites de commerce en ligne comme Tmall (aussi une filiale d'Alibaba) pourraient donc être clients de Caiano et utiliser Liège pour faire leurs importations...

Les premiers avions ont volé il y a quelques jours

Liège a été désignée comme nouvelle plaque tournante du réseau mondial de Cainiao aux côtés de Hong Kong, Dubaï, Kuala Lumpur et Moscou. "Les premiers avions ont volé de Hangzhou à Liège à l'approche du 11/11", selon le patron européen, faisant allusion à la fête annuelle des célibataires en Chine.

Si Terry von Bibra confirme l'arrivée du pôle logistique à Liège au détriment des Pays-Bas, il reste vague sur le calendrier: "La question n'est pas de savoir si nous construisons ou non un bâtiment", explique-t-il à propos de l'entrepôt, dont la surface devrait avoisiner les 380.000 m2.

"Le plus important, c'est que nous avons développé une collaboration poussée avec Liège, même si l'extension d'Alibaba en Europe n'en restera pas là. Après quelque temps, nous examinerons la manière dont cela fonctionne. Et nous réfléchirons à l'opportunité de créer un deuxième ou un troisième centre. C'est un processus qui s'étendra sur plusieurs années."


Willy Demeyer content

Cette arrivée est "une importante concrétisation" de la stratégie de la région liégeoise en faveur des activités du secteur de la logistique, s'est félicité mardi maton le bourgmestre de Liège Willy Demeyer, sur les ondes de la RTBF. "Je pense que les retombées seront importantes. C'est la concrétisation de la stratégie de la région liégeoise autour de la logistique. Cela prend forme. La Région liégeoise investit, l'Etat belge suit. Cela peut se traduire par des milliers d'emplois", a commenté M. Demeyer.


 

Vos commentaires