En ce moment
 
 

Odoo, le petit poucet wallon aux ambitions de géant, recrute sans cesse: ses concurrents s’appellent Microsoft, SAP ou Oracle

Gros plan sur la société Odoo dans le Brabant wallon. Elle vend un logiciel de gestion d’entreprises et compte 580 travailleurs et souhaite en engager 200 de plus l'an prochain. La société implantée à Ramilies ambitionne de devenir l’un des leaders du marché. Sébastien Prophète et Aline Lejeune ont visité ses locaux.

L’entreprise en pleine expansion se situe dans une ancienne fermée rénovée à Grand-Rosière-Hottomont. A sa tête, on retrouve son fondateur, Fabien Pinckaers. Il était encore aux études, quand il a commencé à développer le produit qui fait aujourd’hui le succès de sa société : un logiciel informatique de gestion d’entreprises.

En 13 ans d’existence, le chiffre d’affaires d’Odoo est passé de 74 000 euros… à 38 millions d’euros. "Odoo, c’est un petit poucet contre les géants. C’est-à-dire que nos concurrents, c’est Microsoft, SAP, Oracle… Quand on regarde notre parcours, on est content parce qu’on a déjà fait quelque chose mais il ne faut pas oublier qu’on a aujourd’hui moins de 0,1 % de part de marché. Ce qui est très important ce n’est pas ce qu’on a fait mais ce qu’on va faire demain", souligne Fabien Pinckaers, le fondateur et administrateur délégué d’Odoo.


38 millions d'euros de chiffre d'affaires

Pas question pour celui-ci de se contenter des 4 millions d’utilisateurs que compte désormais son logiciel. Sa recette pour croître : miser sur des développeurs performants et sur un produit facile à manipuler.

"Le marché de la gestion d’entreprise va commencer à se consolider. Tous les différents acteurs vont se racheter l’un l’autre et à la fin il ne va en rester que deux ou trois. L’avenir, c’est qu’on soit parmi ses deux ou trois et on est très bien positionné pour l’être", estime Fabien Pinckaers.

Les travailleurs ont à leur disposition une trottinette pour rejoindre un deuxième site… installé 800 m plus loin. L’entreprise brabançonne emploie en ce moment 580 personnes à travers le monde, dont 270 en Belgique. Elle recrute sans cesse. Et c’est un défi quotidien pour sa responsable des ressources humaines.


200 travailleurs supplémentaires

"On a un objectif de recruter 200 personnes supplémentaires. Donc on va devoir un petit peu ouvrir le recrutement. A mon avis, on va aller beaucoup en France, sûrement au Luxembourg aussi. On va aller un petit peu partout pour essayer d’attirer plus de talents chez nous", explique Emy Gilson, la responsable des ressources humaines d’Odoo

Odoo vient d’ouvrir un bureau à Dubaï. En Belgique, la société commence à se sentir à l’étroit. Elle inaugurera un nouveau bâtiment dans un an et demi.

Vos commentaires