En ce moment
 

Il traquait ses victimes sur internet pour les violer et leur imposer ses tendances scatophiles: la peine est tombée

Il traquait ses victimes sur internet pour les violer et leur imposer ses tendances scatophiles: la peine est tombée

Le tribunal correctionnel de Bruxelles a condamné, lundi, un homme de 25 ans à une peine de sept ans de prison pour le viol de quatre femmes en 2016 et 2017. Le prévenu avait contacté les victimes via les réseaux sociaux, dans le but de s'en prendre à elles ensuite.

Le tribunal a tenu compte de la gravité des faits, attentatoires à l'intégrité physique et psychique de quatre jeunes femmes, dont une mineure. Il a aussi tenu compte de la déviance sexuelle du prévenu qui, pour "assouvir ses instincts pervers", avait traité les victimes comme "des objets sexuels". Il a condamné le prévenu à sept ans de prison pour des préventions de viols, d'attentats à la pudeur, de harcèlement et de traitements dégradants.


Mode opératoire

Le prévenu avait agi selon le même modus operandi pour les quatre victimes, entre début 2016 et août 2017. Il avait abordé celles-ci sur les réseaux sociaux et leur avait ensuite fixé rendez-vous chez lui. Il les avait alors contraintes à plusieurs actes sexuels violents mais aussi à des actes dégradants de type scatologique. L'homme avait été arrêté à la suite d'une plainte d'une des premières victimes en mars 2016, avant d'être remis en liberté et de récidiver dès janvier 2017.

Vos commentaires