En ce moment
 
 

Atteinte d'un cancer en phase terminale, Eileen est bloquée en Belgique sans soins palliatifs: "Il faut impérativement agir"

Atteinte d'un cancer en phase terminale, Eileen est bloquée en Belgique sans soins palliatifs:
©RTL INFO

Histoire interpellante à Mons. Une femme, de l'île Maurice, venue visiter de la famille en Belgique, y est tombée malade. Les médecins ont diagnostiqué un cancer en phase terminale, mais ils estiment que vu son état, elle ne peut pas reprendre l'avion pour rentrer chez elle. Elle est donc bloquée ici, mourante, sans mutuelle et donc sans soins palliatifs. Un infirmer a décidé de se battre, pour lui venir en aide.

Chez elle à l'île Maurice, Eileen, 44 ans, semblait en pleine santé. Le 17 mars dernier, elle est arrivée en Belgique pour visiter de la famille.

Aujourd’hui, elle doit recevoir des soins palliatifs. Après le voyage en avion, elle a ressenti une douleur inquiétante.

"J'ai seulement mal à l'épaule. Je pensais que c'était parce que j'avais porté ma valise. Mais en arrivant chez le médecin, j'ai appris la nouvelle", confie-t-elle.

Le bilan médical est terrible: elle a un cancer hautement agressif, qui s’est développé à partir des os avec des métastases sur le poumon droit.

Brahim, un infirmier, tente bénévolement de la soulager et de l’aider. "Je regarde sa situation administrative et ce qu'il s'est passé à l'hôpital. Je regarde aussi si les choses ont avancé par rapport à la couverture sociale", indique-t-il.

Officiellement en vacances en Belgique, Eileen ne peut pas rentrer chez elle à l’île Maurice car, d’après les médecins, elle n’est plus transportable en avion. Mais chez nous, sans mutuelle, elle ne bénéficie pas de soins et les traitements sont extrêmement coûteux. Pour son infirmier, il s’agit de non-assistance à personne en danger.

"Vu la pathologie qui est assez lourde, la gestion de la douleur doit être prise en charge et pour l'instant, on n'est nulle part. Cette dame pourrait manifester des douleurs atroces et il faut impérativement agir", souligne l'infirmier Brahim Osiyer.

D’après ses proches, ni les assurances voyages, ni l’ambassade de l’île Maurice ne souhaite intervenir. La famille lance un appel à l’aide.

"Elle a besoin de soutien et d'être prise en charge. Elle a besoin d'aide psychologique", confie Jessica Bayjoo, la sœur de Eileen.

Loin des siens, Eileen espère pouvoir bénéficier d’un minimum de confort pour partir dans la dignité.

Vos commentaires