En ce moment
 

Pesticides en Wallonie: santé et qualité de vie au centre des perspectives

Consommation

(Belga) Le ministre wallon de l'Environnement, Carlo Di Antonio, et l'Institut scientifique de service public (ISSeP) ont présenté mardi à Colfontaine un état des lieux de la législation et des études en cours en matière de pesticides en Wallonie. La santé, l'environnement et la qualité de vie ont été au centre des débats. Plusieurs axes ont été développés, notamment en matière d'exposition de la population, en milieu urbain et rural.

Il apparaît que les citoyens sont exposés aux produits phytopharmaceutiques et singulièrement aux herbicides et fongicides. Cette exposition nuit à la santé, à la qualité de vie mais aussi à l'environnement. Des moyens sont consacrés à l'accompagnement de l'évolution vers un nouveau modèle de production et de consommation. Les mesures prises en Wallonie en matière de produits phytopharmaceutiques vont ainsi dans le sens d'une réduction drastique ou d'interdiction de l'usage de ce type de produits en application du principe de précaution. Pour Carlo Di Antonio, "la Wallonie doit avoir l'ambition d'évoluer vers un territoire sans pesticides". Plusieurs mesures fortes ont déjà été mises en œuvre, comme celles visant la protection des riverains des parcelles agricoles: il est entre autres interdit de débuter une pulvérisation lorsque la vitesse du vent est supérieure à 20 km/heure ou encore de pulvériser à moins de 50 mètres des bords de toute parcelle qui jouxte un site d'établissement scolaire durant les heures de fréquentation. (Belga)

Vos commentaires