En ce moment
 

Charlene de Monaco en Afrique du Sud: la vraie raison de son absence dévoilée?

Charlene de Monaco en Afrique du Sud: la vraie raison de son absence dévoilée?
© Instagram @hshprincesscharlene
 
Charlène
 

Charlene de Monaco bloquée en Afrique du Sud, épisode 10. Depuis de longs mois, la princesse est bloquée dans son pays natal. Si elle souffre bel et bien d'une infection de la sphère ORL, l'ancienne nageuse serait aussi en plein sevrage, selon une source proche du palais qui s'est livrée dans les colonnes du magazine Voici paru ce 5 novembre.

La princesse Charlene de Monaco est bloquée en Afrique du Sud depuis de longs mois. La raison officielle ? Suite à une sérieuse infection de la sphère ORL, la princesse aurait subi plusieurs opérations, nécessitant ainsi un long repos. Mais d'après une source proche du palais qui s'est confiée à nos confrères du magazine Voici, ce ne serait pas la seule raison... Cette source affirme qu'il s'agit d'un problème plus préoccupant : l'épouse du prince Albert serait accro depuis plusieurs années à un "dangereux cocktail de somnifères" et tenterait par tous les moyens possibles de se sevrer. 

Un mal-être de longue date

Paru ce 5 novembre, le magazine Voici fait des révélations chocs sur l'état de santé de la princesse. Selon cette source, tout aurait commencé il y a 9 ans avec des anti-douleurs pour "soigner une vieille blessure". Mais depuis, la princesse Charlene serait incapable de se passer de ses pilules: "Stilnox, Imovane et dérivés de Carfentanil", détaille la source. Une addiction qui serait liée à son mal-être au Rocher, depuis de longues années : "Elle ne supportait plus la pression et la malveillance de certains membres de la famille qui la font souffrir en silence depuis dix ans", confie la source à Voici.

L'ex-nageuse de 43 ans souffrirait également de troubles alimentaires, en plus de ses véritables "soucis ORL" chroniques. Mais, le motif officiel de son départ vers son pays natal avancé par le palais serait une mission de protection des rhinocéros. La princesse Charlene avait donc quitté la principauté en début d'année dans l'espoir d'aller mieux en s'accordant une pause dans son pays d'origine. Pause qui devait initialement durer 2 semaines, mais qui a, depuis, été prolongée, laissant des théories conspirer sur les raisons de son départ. 

D'ailleurs, dans les commentaires de ses photos Instagram, ses abonnés s'inquiètent pour elle. Beaucoup remettent ainsi en question les raisons de son départ, pensant que cela cache quelque chose de bien plus grave : "Beautiful family c'est vite dit. Elle n'a pas l'air heureuse pauvrette. Encore et toujours ces principes de pouvoir", "Elle a l'air si mal, désolée mais quelque chose ne va pas", "Il se passe quelque chose de vraiment différent que la version officielle", ou encore, "Pourquoi faire semblant d'être heureuse? Pour les enfants? Peur d'avoir une mauvaise pub? Soyez juste heureuse", peut-on ainsi lire sous l'une de ses publications datant du 25 août sur laquelle elle fait un câlin au prince Albert

"La dépendance de Charlene est totalement taboue sur le Rocher, tout le monde est pourtant au courant"

La princesse n'a malheureusement pas eu le repos qu'elle attendait à cause de son infection ORL pour laquelle elle a dû être opérée plusieurs fois ces derniers mois. Selon la version officielle, elle serait bloquée dans son pays natal à cause de ses opérations à répétition. Mais selon la source citée par Voici, le prince Albert aurait ordonné son sevrage, alors inquiet de l'état de santé de son épouse. "Si la dépendance de Charlene est totalement taboue sur le Rocher tout le monde est pourtant au courant. Albert a donc profité de son éloignement géographique pour lui demander de tout arrêter. Et Charlene s'est pliée à sa volonté", confie cette même source. 

La luxueuse villa où la princesse loge se serait donc "transformée en centre de désintoxication improvisé", explique la source à Voici. Un médecin monégasque proche de la famille princière suivrait aussi à distance le sevrage de Charlene de Monaco. Sur place, la princesse serait aussi suivie par un psychiatre. Toujours selon la source citée par le magazine, l'ex-nageuse serait ainsi sevrée "depuis près de 6 semaines".

Son départ peut donc enfin se préciser. La princesse pourrait d'ailleurs être rentrée à temps pour la Fête nationale monégasque du 19 novembre, comme son époux l'a récemment annoncé. Mais selon la source, "beaucoup pensent que Charlene n'est pas prête. Si elle rentre, elle fera quelques apparitions publiques archi-millimétrées pour faire illusion".

Le 19 novembre, tous les regards seront donc tournés vers le balcon princier. Affaire à suivre... 

Une image instagram a été intégrée à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux et le partenaire 'instagram' pour afficher ce contenu.


 

 




 

Vos commentaires