En ce moment
 

Stade national: la Ville de Bruxelles veut retirer le bail emphytéotique à Ghelamco

Stade national: la Ville de Bruxelles veut retirer le bail à Ghelamco
 
 

La Ville de Bruxelles voudrait se défaire du bail emphytéotique conclu avec le constructeur Ghelamco maintenant qu'il n'a pas obtenu les permis nécessaires pour bâtir le Stade national sur le Parking C du Heysel. Une information du média Bruzz qui a surpris Ghelamco dont le conseil d'administration déplore le manque de consultation et demande aux autorités communales de prendre en compte "toutes les conséquences" avant sa décision finale.

La Ville de Bruxelles veut se défaire du bail emphytéotique conclu avec le constructeur Ghelamco maintenant qu'il n'a pas obtenu les permis nécessaires pour bâtir le Stade national sur le Parking C du Heysel, selon le site d'informations bruxellois Bruzz mardi.

Le bail emphytéotique, qu'est-ce que c'est?

Ghelamco avait obtenu l'emphytéose sur le terrain pour un euro symbolique, pour une période de 99 ans. En échange, le constructeur devait ériger un nouveau Stade national pour le championnat d'Europe en 2020. Ce plan a échoué, et la Ville veut donc sortir de l'accord. Elle serait même prête à entreprendre des démarches judiciaires. La fin du bail emphytéotique figure à l'agenda de la prochaine réunion du conseil communal qui aura lieu lundi 26 mars.

"De lourdes conséquences"

De son côté, le constructeur a été surpris d'apprendre dans la presse que la Ville de Bruxelles souhaitait annuler le bail emphytéotique du parking C du Heysel, indique-t-il dimanche dans un communiqué. Son conseil d'administration déplore le manque de consultation et demande aux autorités communales de prendre en compte "toutes les conséquences" avant sa décision finale. Dans son communiqué, Ghelamco souligne ainsi que cette décision "irréfléchie" risque d'entraîner de "lourdes conséquences" pour le contribuable bruxellois. "Le bail emphytéotique et l'indemnité de Bruxelles pour ce qui concerne toute conséquence de la non-suppression du chemin vicinal nécessitent une collaboration active incluant l'obligation de rechercher ensemble, et de bonne foi, des solutions".

Ghelamco croit encore à un stade

L'entreprise considère que les obstacles à la construction du stade ne sont pas insurmontables et demande aux autorités bruxelloises de "se conformer aux accords conclus". "Des travaux d'infrastructure de cette taille demandent du temps et de la concertation. Nous pouvons et nous allons y remédier, dans les lignes de l'adjudication publique de la ville de Bruxelles", souligne-t-elle. Ghelamco invite la Ville de Bruxelles à collaborer sur un "modèle de consultation" avec les communes concernées et la Région flamande pour trouver des "solutions de mobilité durables et réalisables nécessaires à l'accès de chaque nouveau projet au Heysel".


 




 

Vos commentaires