En ce moment
 

Une "mutinerie" dans le vestiaire de Dries Mertens: les joueurs partent en guerre contre leur président

Une
Dries Mertens

Le partage entre Naples et Salzbourg fait des étincelles dans le clan italien. Les joueurs napolitains, furieux de la décision prise par leur président d'organiser une mise au vert toute cette semaine, ont décidé de contre-attaquer.

La pression monte de plus en plus à Naples. Les joueurs ne parviennent pas à enchaîner et sont englués en championnat, où l'équipe stagne à une triste septième place. En Ligue des Champions, le club pointe en deuxième place de son groupe mais ne rassure pas totalement, le démontre le partage 1-1 arraché hier soir face à Salzbourg.

Le président du club, Aurelio De Laurentiis, avait décidé ce weekend d'imposer une mise au vert aux joueurs, jusqu'à dimanche compris. Un choix opéré après la défaite 2-1 face à l'AS Rome. De quoi faire exploser le vestiaire, visiblement opposé à ce choix. Y compris le coach, Carlo Ancelotti, qui ne l'avait pas caché en conférence de presse. "Si vous me demandez ce que j’en pense, je suis en désaccord avec le club. Mais l’entraîneur doit entraîner, cette décision appartient au club", avait-il déclaré.

Hier soir, le clan De Laurentiis s'est rendu dans le vestiaire après le match nul pour rappeler l'importance de cette mise au vert. Pas convaincus, des joueurs ont alors décidé d'appeler leurs avocats pour tenter de contre-carrer cette décision, selon des médias italiens qui parlent même de "mutinerie". Ils n'ont d'ailleurs pas regagné le centre d'entraînement hier soir. Au contraire de Carlo Ancelotti, qui a tout de même décidé de ne pas se rendre en conférence de presse après le match, ce qui devrait valoir une amende à son club.

Une ambiance pour le moins tendue dans le vestiaire d'un certain Dries Mertens...

 

Vos commentaires