Accueil Actu Belgique Politique

Le syndicat européen des journalistes préoccupé par la liberté de la presse en Ukraine

(Belga) La Fédération européenne des journalistes, (FEJ), conjointement avec son pendant international (FIJ), se joint aux craintes des syndicats ukrainiens Nuju et Imtuu à propos de la liberté de la presse dans leur pays. Ces derniers sont préoccupés par une nouvelle loi sur les médias signée par le président Volodymyr Zelensky le 29 décembre qui renforce le contrôle sur les médias.

L'autorité de régulation des médias, le Conseil national de la télévision et de la radiodiffusion d'Ukraine (NTRBC), serait trop dépendante du pouvoir et aurait obtenu trop de compétences. La moitié de ses membres est en effet nommée par le président et l'autre par le parlement, où le parti de présidentiel a la majorité. Cela en ferait surtout un instrument politique permettant une trop grande influence du parti au pouvoir sur les médias. Le NTRBC peut notamment imposer des amendes, retirer des licences et bloquer temporairement des publications sans avis judiciaire. La nouvelle loi permet en outre à cet organe de réglementer la presse écrite, audiovisuelle, radiophonique et en ligne, ainsi que les médias sociaux. Les syndicats exigent donc du gouvernement qu'il discute de ces modifications législatives à l'avance avec les journalistes. Ils appellent également la Commission européenne et le Conseil de l'Europe à convaincre Kiev de revoir la loi. "Un régulateur étatique qui possède autant de pouvoir, au point de se passer des tribunaux, ne peut pas être sous le contrôle total du gouvernement", alerte la présidente de l'EFJ, Maja Sever. "Le devoir de solidarité avec les Ukrainiens face à l'agresseur russe ne devrait pas nous empêcher de critiquer les lois qui menacent la liberté de la presse et le droit des citoyens à l'accès à des informations crédibles, pluralistes et indépendantes." (Belga)

À la une

Sélectionné pour vous