Accueil Actu

Coronavirus: "J'ai un abcès à traiter en urgence, comment puis-je trouver un dentiste qui acceptera de me recevoir?"

Paul (nom d’emprunt), paniqué, a déclenché le bouton orange Alertez-nous pour nous faire part de son désarroi. Depuis 4 jours, ce Dinantais déclare souffrir d’un abcès douloureux à une dent, traité à l'aide d'un antibiotique mais sans succès, affirme-t-il. Il souhaiterait consulter un dentiste. Que doit-il faire ?

Démarche à suivre

Partout en Belgique, des cabinets de dentistes assurent la garde pour traiter une intervention urgente. Comment les trouve-t-on ?

Voici les consignes à suivre, selon Fabrice Bolland, dentiste à Bruxelles et vice-président de la Chambre syndicale dentaire : "Sur tout le territoire belge, la règle est la même: le patient doit d’abord uniquement prendre contact avec son dentiste habituel avec lequel il aura un premier entretien téléphonique. Après cette séance de questions/réponses, le dentiste aura une idée relativement claire de l’état de la bouche de son patient et pourra juger de l’urgence de sa pathologie. Celui-ci lui communiquera s’il est disposé à le recevoir ou s’il le renvoie vers le cabinet de garde le plus proche."

Si le patient n’a pas de dentiste "habituel" et qu’il habite la région bruxelloise, la Flandre ou le Brabant Wallon, il pourra trouver les informations sur les gardes des cabinets disposés à le recevoir en ces temps de pandémie ICI

Concernant les autres provinces de la Wallonie (Namur, Luxembourg, Hainaut et Liège), les citoyens qui présentent une urgence dentaire et qui n’ont pas de dentiste habituel doivent appeler la chambre syndicale dentaire au 071 31 05 42 ouverte du lundi au vendredi entre 9h et 13h.

Une liste composée d’une cinquantaine de cabinets de dentistes volontaires est établie tous les jours parmi ces 4 provinces wallonnes pour recevoir les patients dans l’urgence. En précisant où il réside, le patient se verra communiquer l’endroit le plus proche, prêt à le recevoir en toute sécurité.

Des visites chez le dentiste organisées dans des conditions particulières 

Pour pallier à la pandémie du coronavirus, au nord comme au sud du pays, des recommandations ont été émises pour pouvoir recevoir les patients dans les meilleures conditions.

Et Fabrice Balland de développer : "Proximité avec la bouche des patients, utilisation d'instruments rotatifs et éclats de salive... On est le métier le plus à risques pendant cette pandémie du covid-19 en termes de projections de sang et de salive, comme précisé dans un article du Times.  Les dentistes doivent donc être équipés le mieux possible pour pouvoir recevoir des patients dans la plus grande sécurité : avoir des masques conformes et en suffisance, pouvoir aérer leur cabinet entre chaque visite, désinfecter toutes les surfaces de celui-ci après chaque passage, avoir des salles d’attente assez grandes pour pouvoir respecter la distanciation sociale. Ces recommandations exigent que l’activité des dentistes soit donc restreinte par rapport à d’habitude", reconnait le professionnel de la santé.

A partir du 4 mai, ce secteur d’activité pourra reprendre les visites normales a annoncé le Conseil National de Sécurité en phase 1 du déconfinement: "Mais ce sera avec de grandes appréhensions", comme l’explique Fabrice Balland. "Nous n'avons pas reçu de directives claires de l'Etat. Et nombreux sont les dentistes qui ne reprendront pas leur activité. Âgés, ou considérés comme une population à risque, ils ne veulent pas risquer leur vie pour leur métier."

> CORONAVIRUS BELGIQUE: les dernières infos

À la une

Sélectionné pour vous