Accueil Actu Régions Liège

Tram de Liège - les défis dévoilés par le responsable communication au TEC, Daniel Wathelet: "Un travail d'enfer "

Daniel Wathelet, responsable communication au TEC, offre un regard privilégié sur le développement du tram de Liège, soulignant les obstacles surmontés et les progrès réalisés depuis le début du projet.

Le tram de Liège, projet ambitieux visant à moderniser les infrastructures de transport urbain, avance à grands pas. Sur 17 kilomètres de voie, 11,7 kilomètres de rails ont été posés sur la partie courte du tracé.

Tests et préparatifs

Depuis octobre, les trams sont soumis à des tests rigoureux et à des phases d'essai, tandis que les futurs conducteurs se forment sur environ 3,5 kilomètres du parcours entre Bressoux, Coronmeuse et Marengo. Daniel Wathelet, responsable communication au TEC, partage : "Les trams, fabriqués par CAF à San Sebastian, Espagne, sont tous assemblés et actuellement en phase de test de conduite et de formation." Il ajoute également que "Tous les conducteurs de tram doivent être aussi chauffeurs de bus".

Edition numérique des abonnés
le tram de Liège effectue une toute première sortie historique, au départ du dépôt de Droixhe, pour effectuer des essais de roulage

L'inauguration du tram est prévue pour le 31 janvier 2025, après environ cinq ans de travaux. Le responsable communication au TEC souligne : "La comparaison est toujours un petit peu dangereuse parce que nous, on a transformé le sous-sol avec ce qu'on appelle les impétrants. Donc toutes les canalisations, les câbles et le reste, ont été un travail d'enfer au sens propre du terme, avec beaucoup de surprises, beaucoup d'aléas, et ce travail-là a été très conséquent". Il explique avoir trouvé des câbles orphelins, un ancien cimetière d'une église qui avait disparu et des choses du Moyen Âge.

Avec des trams mesurant jusqu'à 45 mètres de long et pesant 74 tonnes, le défi logistique a été immense. "Chaque tram a été transporté par bateau depuis la France pour atteindre le port Anvers et puis transporté en camion jusqu'à Liège", précise Daniel Wathelet.

Innovations locales

Enfin, le tram de Liège se distingue par son intégration locale, avec des annonces enregistrées par des voix de Liégeois et des voix professionnelles. "Nous avons enregistré plus de 1.500 voix locales lors du marché de Noël, un moment de grande fierté pour la communauté. C'était la première fois, qu'il y avait un vrai élan positif et pour nous, c'était un soulagement aussi", déclare-t-il.

Edition numérique des abonnés

 

 

À lire aussi

Sélectionné pour vous

Commentaires

1 commentaire

Connectez-vous à votre compte RTL pour interagir.

S'identifier S'inscrire
  • Comme d'habitude dans ce pays, les travaux prennent beaucoup plus de temps que prévu. Manque de prévoyance, cahier de charges mal rédigé, copinages et magouilles...tous les facteurs sont réunis pour que ça dure autant que le RER qu'on nous promet depuis des années.

    roger rabbit
     Répondre