En ce moment
 
 

Bruno a été victime d'une bande de voleurs de vélos de luxe: le trafic a été démantelé, le butin est très important

Bruno a été victime d'une bande de voleurs de vélos de luxe: le trafic a été démantelé, le butin est très important
 
 

Trois hommes soupçonnés d'appartenir à un réseau moldave et roumain de voleurs de vélos de luxe, ont été placés sous mandat d'arrêt à l'issue de quatre perquisitions menées mardi à Wemmel, Jette, Koekelberg et Laeken. Deux autres personnes ont été relaxées après audition. La valeur des vélos volés par la bande, qui sévissait sur l'ensemble du territoire belge, est estimée à quelque 500.000 euros, indique le parquet de Hal-Vilvorde.

Ils n'ont peur de rien, c'est fou

Nos journalistes Vincent Jamoulle et Marc Evrard se sont rendus dans un magasin de vélos situé à Eghezée. Ici, le cambriolage s'est déroulé au printemps dernier. Les voleurs ont emporté 28 vélos. Ceux en carbone, les plus chers, valaient environ 10.000 euros pièce. Pour cette boutique, le préjudice est évalué à 120.000 euros et ce, malgré l'alarme et les volets de sécurité. "Ils étaient déterminés. Ils ont été vus par des voisins qui étaient à leur fenêtre et eux ont continué tranquillement leur vol. lls n'ont peur de rien, c'est fou", confie Bruno, un marchand de vélo victime de la bande. Après ce premier cambriolage, Bruno en a subi deux autres. Ces fois-là, les vélos ont pu être récupérés de justesse, dans le véhicule abandonné par les voleurs.
 
Dans un autre magasin, cette fois en Flandre, le vol s'est produit au mois d'octobre. Cette fois, le dispositif de sécurité et l'arrivée de la police a provoqué la fuite des malfrats. 

Une enquête sur plusieurs mois

La police judiciaire fédérale de Hal-Vilvorde a enquêté depuis l'été 2017 sur une association de malfaiteurs d'origine roumaine et moldave spécialisée dans le vol de vélos de luxe commis dans des magasins de vélos à travers toute la Belgique. Dans la plupart des cas, les suspects volaient d'abord une camionnette pour y transporter leur butin futur, constitué de vélos de course et moutainbikes de prix. Certains de ces cambriolages ont été commis en passant par le toit des magasins de vélos.


Ils recouvraient les vélos de boue pour faire croire à des biens d'occasion

Après un premier vol perpétré dans un magasin de vélo de Kampenhout début 2017, des liens ont pu être établis avec des faits similaires. Une enquête minutieuse a mené à l'identification des suspects. Pour l'heure, des vols commis dans des magasins de vélos de Beernem, Kampenhout, Wetteren, Eghezée, Waremme, Beringen, Diest, Lebbeke, Grammont et Florennes, peuvent être attribués à la bande. Un certain nombre de vélos provenant du vol commis à Florennes, ont pu être récupérés le 22 décembre dernier.

Les suspects avaient emballé les bicyclettes et les envoyaient via une compagnie de transport vers leurs pays d'origine. L'envoi a toutefois pu être tracé et les vélos saisis. Alors qu'ils étaient neufs, ils étaient recouverts de boue pour avoir l'apparence de biens de seconde main.

Quatre perquisitions menées mardi à Wemmel, Jette, Laeken et Koekelberg, ont conduit à l'interpellation de cinq suspects, dont trois placés sous mandat d'arrêt. Tous nient leur implication dans les faits. Trois vélos de luxe ont été découverts lors d'une des perquisitions ainsi que d'autres éléments susceptibles de relier les suspects à l'association de malfaiteurs.

L'arrestation des cambrioleurs est un soulagement pour Bruno. "On dort avec une appréhension, de peur d'être réveillé via le GSM comme quoi l'alarme s'est déclenchée. Donc si on peut enfin être un peu rassuré par ces arrestations, ça va faire du bien", commente le marchand d'Eghezée.


 




 

Vos commentaires