En ce moment
 
 

Théo Hayez reste introuvable: trois policiers belges partent jeudi en renfort en Australie

Selon des informations communiquées à RTL INFO, trois policiers belges vont se rendre en Australie jeudi dans le cadre des recherches organisées pour retrouver Théo Hayez, un jeune Belge porté disparu depuis plus de trois semaines.

L'enquête de la police australienne sur la disparition du jeune Belge Théo Hayez se poursuit. Les policiers australiens, accompagnés de volontaires et de chiens renifleurs, sont à la recherche d'objets personnels qui pourraient appartenir au jeune homme, dont son téléphone portable. Selon des informations communiquées par la police fédérale à RTL INFO, trois policiers belges, deux enquêteurs de la police judiciaire fédérale de Bruxelles et un enquêteur de la cellule personnes disparues, partent demain matin pour l'Australie. "Le but est de fournir un appui aux policiers sur place", nous détaille la porte-parole de la police fédérale. 

La police australienne avait confirmé qu'un dernier signal du GSM de Théo Hayez avait été enregistré le 1er juin à 13h42 près du phare de Byron Bay, plus de 12 heures après qu'il a été aperçu pour la dernière fois au sortir d'une boite de nuit le 31 mai vers 23h30. Mais à l'heure actuelle, ce téléphone reste introuvable. De plus, aucun vêtement appartenant au jeune homme n'a pu être retrouvé.


Les recherches se poursuivent

Théo avait été aperçu pour la dernière fois au Cheeky Monkey, un bar situé sur Byron Bay. Dans une interview donnée à Australian Associated Press, le responsable de l'établissement raconte. "Il s'est assis, il a bavardé, il a dansé et c'est tout", confie-t-il. Selon lui, lorsque Théo a quitté les lieux, il se portait bien. 

Les recherches se poursuivent activement. Des avis de recherche sont placardés et distribués aux alentours de Byron Bay. L'agence de presse australienne rapportent que les recherches devraient reprendre après avoir été suspendues en raison de fortes pluies. La police australienne collabore avec la cellule des personnes disparues de la police belge.  

Vos commentaires