En ce moment
 
 

Coronavirus - BILAN MONDIAL (actualisé toute la journée): "L'Europe est actuellement l'épicentre de la pandémie"

Coronavirus - BILAN MONDIAL (actualisé toute la journée):
© Belga & Isopix
 
CORONAVIRUS
 

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a affirmé vendredi que l'Europe était désormais l'"épicentre" de la pandémie provoquée par le nouveau coronavirus, avertissant qu'il était "impossible" de savoir quand aurait lieu le pic au niveau mondial. Retrouvez dans cet article le bilan au niveau mondial, mis à jour au fil régulièrement.

"L'Europe est actuellement l'épicentre de la pandémie du Covid-19", a déclaré le directeur général de l'OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, au cours d'une conférence de presse à Genève. Il a expliqué que désormais, en excluant la Chine, le continent européen avait fait état de plus de cas et de morts que partout ailleurs dans le monde.

La pandémie a causé la mort de plus de 5.000 personnes dans le monde, en majorité en Chine continentale, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles. Depuis l'apparition du virus en décembre dans ce pays, plus de 134.000 personnes ont été contaminées, dans 121 Etats et territoires.

Selon l'OMS, le nombre des nouveaux cas recensés chaque jour dans le monde est désormais plus élevé que ceux signalés par la Chine au plus fort de l'épidémie dans ses frontières.

A un moment où les pays multiplient les mesures exceptionnelles pour affronter la pandémie, l'OMS a reconnu qu'il était encore "impossible" de déterminer quand aurait lieu son pic.

"Nous espérons que ce sera plus tôt que plus tard" mais "cela dépendra de la réaction des pays face à leur premier cas" et de leur "approche agressive" ou non, a affirmé aux médias Mme Maria Van Kerkhove, un des responsables de la réponse de l'OMS au Covid-19.

Le patron de l'OMS a, de son côté, une fois de plus appelé le monde à traquer le nouveau coronavirus : "On ne peut pas combattre un virus si on ne sait pas où il se trouve. Trouvez, isolez, testez et traitez chaque cas, pour briser les chaînes de transmission du Covid-19".

Il a également demandé que la riposte mise en place par les pays ne soit pas uniquement fondée sur des mesures de "distanciation sociale", mais sur une approche globale, impliquant également de tester tous les porteurs du virus, de rechercher leurs contacts et de les placer en quarantaine. "Ne laissez pas ce feu se propager", a-t-il lancé.

Il a ainsi souligné que les mesures prises notamment par la Chine, la Corée du Sud et Singapour combinant une politique "agressive" de détection des cas grâce aux tests, de traçage des contacts, de distanciation sociale et de mobilisation des populations pouvaient éviter les contaminations et sauver des vies.

Face à la pandémie, l'OMS n'est pas en reste, son directeur général ayant mis en place vendredi un Fonds de réponse solidaire, destiné à recevoir des contributions d'entreprises, comme Google et Facebook l'ont déjà fait, de fondations, d'institutions ou même d'individus. Début février, l'OMS avait demandé 675 millions de dollars (613 millions d'euros) pour combattre le coronavirus jusqu'en avril.

VOIR LA CARTE MONDIALE DU CORONAVIRUS (actualisée en temps réel) 

EN EUROPE

Italie: 250 nouveaux décès, un record en 24 heures (officiel)

L'Italie a enregistré 250 nouveaux décès liés au coronavirus en 24 heures, un nouveau record, ce qui fait grimper le nombre des morts à 1.266, selon un bilan publié vendredi par la Protection civile.

L'Italie, le pays le plus touché du monde après la Chine, voit aussi le nombre des personnes contaminées faire un bond sur son territoire: il passe de 15.113 à 17.660, dont 1.328 en soins intensifs.

Espagne: 120 morts, vers l'Etat d'alerte

L'Espagne a enregistré 120 morts et plus de 4.200 cas de contamination par le nouveau coronavirus, ont annoncé vendredi les services de santé du gouvernement. Pedro Sanchez a annoncé vendredi que l'état d'alerte serait décrété samedi dans tout le pays pour mieux lutter contre la progression du nouveau coronavirus. Cliquez ici pour plus de précisions sur l'Espagne dans notre autre article.

Portugal: l'état d'alerte décrété

Le gouvernement portugais a décrété vendredi l'état d'alerte afin de pouvoir mobiliser la protection civile et les forces de l'ordre pour faire appliquer une série de mesures d'exception prises dans le but de contrôler l'épidémie de Covid-19. Toutes les infos dans notre autre article (cliquez ici).

France: Macron annonce la fermeture des écoles, universités et crèches

Emmanuel Macron a ordonné la fermeture, à partir de lundi et "jusqu'à nouvel ordre", des crèches, écoles et universités pour freiner la propagation du coronavirus. Selon le dernier bilan officiel, 61 personnes sont décédées et 2.876 ont été contaminées - soit près de 600 de plus en 24 heures. Il y a 129 cas graves, en réanimation.

Le nombre de morts passe de 5 à 10 aux Pays-Bas

Le nombre de décès dus au coronavirus aux Pays-Bas a doublé, passant de cinq à dix, a indiqué vendredi l'Institut royal pour la Santé et l'Environnement (RVIM).

Depuis jeudi, 190 cas supplémentaires ont été testés positifs au nouveau virus, portant ainsi le nombre de personnes infectées à 804 depuis le début de la pandémie. Parmi les personnes testées positives, 179 travaillaient dans les soins de santé. Un total de 115 patients ont été hospitalisés, ajoute l'Institut.

Allemagne: Merkel demande l'annulation des événements de +1000 personnes

L'Allemagne comptait, jeudi soir, 2.369 cas de nouveau coronavirus, qui a causé la mort de cinq personnes dans le pays. Angela Merkel a demandé jeudi l'annulation en Allemagne des "évènements non nécessaires" de moins de 1.000 personnes afin d'endiguer la propagation du nouveau coronavirus. "Les contacts sociaux doivent être évités dans la mesure du possible", a déclaré la chancelière allemande à l'issue d'une réunion à Berlin avec des dirigeants régionaux consacrée à l'épidémie de Covid-19.

"Le fonctionnement de l'État doit bien entendu être préservé et les domaines essentiels de l'économie pouvoir continuer à fonctionner", a ajouté Mme Merkel. La fermeture temporaire des écoles et crèches, par exemple en avançant la période de vacances prévues en avril, est une option, selon Mme Merkel. Mais dans le système fédéral allemand il revient à chaque région de prendre cette décision.

LE BILAN GLOBAL

Frontières fermées

La République Tchèque va fermer ses frontières, tout comme l'Ukraine, rejoignant la Slovaquie (qui fait un exception pour les ressortissants polonais).

Le Pakistan ferme ses frontières avec l'Iran et l'Afghanistan.

L'Autriche suspend les vols avec la France, l'Espagne et la Suisse. Même décision en Turquie avec neuf pays européens. La Russie réduira ses liaisons aériennes avec l'Union europénne à partir de lundi.>- Ecoles fermées, rassemblements interdits -

La France, la Belgique, la Suisse, le Portugal, l'Espagne, la plupart des régions allemandes ou encore le Venezuela ont rejoint la liste des pays fermant leurs écoles.

Disney ferme ses parcs d'attraction en Californie, en Floride et près de Paris.

New York interdit les rassemblements de plus de 500 personnes, théâtres de Broadway compris.

En France, le Château de Versailles, la Tour Eiffel et le Musée du Louvre ferment. Même mesure pour les musées et sites archéologiques en Grèce.

L'Autriche, la Grèce et la Bulgarie ferment les commerces non essentiels.>- Elections et primaires reportées -

Les élections locales qui devaient se tenir en mai dans une partie du Royaume-Uni, dont Londres, sont reportées d'un an.

Aux Etats-Unis, report de la primaire démocrate en Louisiane, prévue le 4 avril.

L'Amérique latine s'isole

Le Venezuela, la Bolivie, le Paraguay, le Pérou suspendent les vols européens. L'Argentine suspend les vols en provenance des pays les plus touchés.

Plus de 5.000 morts

Depuis décembre, plus de 141.505 cas recensés dans 124 pays et territoires, dont 5.365 décès, selon un comptage de l'AFP établi à partir de sources officielles vendredi à 17H30 GMT.

3.176 personnes sont mortes en Chine continentale, 1.266 en Italie, et 514 en Iran, les trois pays les plus touchés en nombre de décès.

L'Europe est à l'"épicentre" de la pandémie, avertit l'Organisation mondiale de la Santé (OMS).

Personnalités "positives" 

L'épouse du Premier ministre canadien ayant été testée positive, Justin Trudeau reste à l'isolement.

L'entraîneur espagnol d'Arsenal Mikel Arteta a été testé positif.

En revanche, le président brésilien Jair Bolsonaro a annoncé ne pas être porteur du virus.

Le sport chamboulé

Le Championnat d'Allemagne de football, la Premier League en Angleterre, la saison de la Ligue nord-américaine de hockey sur glace (NHL) sont suspendus.

En France, suspension de l'intégralité du football, des championnats professionnels de rugby (Top 14 et Pro D2).

Parmi les reports: le Tour d'Italie, le championnat de cricket en Inde, des matches de Ligue des champions et de Ligue Europa, le marathon de Boston, le match du Tournoi des VI Nations Pays de Galles-Ecosse, le Masters de golf à Augusta, les Grands Prix de F1 de Bahreïn et du Vietnam.

Le Grand Prix d'Australie est annulé.

Crainte de récession

La BCE prédit une "considérable aggravation des perspectives de croissance à court terme" et le scénario d'une récession dès cette année est jugé "très probable" par un haut responsable de la Commission européenne.

Berlin annonce des prêts "sans limite" pour aider les entreprises du pays d'une valeur d'au moins 550 milliards d'euros.

 




 

Vos commentaires