En ce moment
 
 

À Forzée, un homme retrouvé mort dans un gîte après avoir été torturé: on en sait plus sur les circonstances du drame

À Forzée, un homme retrouvé mort dans un gîte après avoir été torturé: on en sait plus sur les circonstances du drame
© Image Belga

Deux nouveaux suspects ont été arrêtés vendredi matin dans le cadre de l'enquête sur la mort du Genkois Hilal Makhtout, a annoncé lundi le parquet limbourgeois. Ils comparaîtront mardi devant la chambre du conseil de Tongres. Cinq personnes au total ont été placées en détention dans cette affaire.

Le 9 mars, Hilal Makhtout, âgé de 33 ans, avait été surpris à son domicile par plusieurs individus masqués. Ceux-ci l'avaient traîné de force jusqu'à son garage. Le corps sans vie du trentenaire avait été découvert quatre jours plus tard dans un gîte de Forzée, dans la commune de Rochefort.

Il présentait des traces de torture, notamment des brûlures. La mort de la victime serait liée à la disparition d'un paquet de cocaïne de trois kilos, pour une valeur à la revente de près de 100.000 euros. L'enquête avait débuté après la disparition du Genkois et mené à l'arrestation de son colocataire de 25 ans, du frère de ce dernier et d'un jeune homme de 22 ans originaire de Peer, dans le Limbourg.

Le lendemain, le propriétaire anversois du gîte découvrait le cadavre de Hilal Makhtout.Deux autres suspects, âgés d'une vingtaine d'années, ont également été privés de liberté vendredi. Le même jour, une cérémonie d'adieux était organisée à la mosquée marocaine de Winterslag, à Genk, après que la justice eut rendu le corps de la victime à la famille.

Vos commentaires