Accueil Actu Belgique Politique

Formation du gouvernement à Bruxelles: David Leisterh consultera des acteurs de terrain, l'œil rivé prioritairement sur le budget

Parallèlement aux consultations politiques en cours en vue de former une majorité bruxelloise, le chef de file bruxellois du MR, David Leisterh rencontrera "dans les prochains jours, plusieurs acteurs de terrain", a-t-il annoncé lundi. L'objectif de M. Leisterh est de "faire prioritairement l'état de la situation en matière budgétaire, singulièrement alors que le MR est dans l'opposition depuis 20 ans", a-t-il indiqué lundi dans un communiqué adressé à l'agence Belga.

Selon M. Leisterh, ces consultations démarreront mardi au Parlement bruxellois. Ces rencontres permettront "un premier état des lieux objectivé" qui pourra être partagé ultérieurement avec l'ensemble des formations impliquées dans la formation du futur gouvernement.  

"Les premières rencontres devront permettre de faire la clarté sur la situation budgétaire", a-t-il ajouté.   David Leisterh a par ailleurs insisté sur le fait qu'il entendait "mettre chaque minute à profit pour pouvoir mettre en œuvre rapidement un projet ambitieux pour Bruxelles".

 

Mardi, le chef de file du MR bruxellois rencontrera, à 11h00, le directeur de l'agence fédérale de la dette, Jean Deboutte. De 15h30 à 17h00, il s'entretiendra avec Mark Dehoux, directeur général de la direction Budget et Finances de la Région bruxelloise.   Mercredi, l'administrateur général de la Trésorerie fédérale, Alexandre de Geest, sera attendu à 11h00, au Parlement bruxellois. L'après-midi, ce sera au tour de Pierre Wunsch, gouverneur de la Banque Nationale de Belgique.  

Jeudi, celui qui est également président de la régionale bruxelloise du MR recevra le directeur de l'agence régionale de la dette, Serge Dupont à 14h00.

 

À lire aussi

Sélectionné pour vous

Commentaires

1 commentaire

Connectez-vous à votre compte RTL pour interagir.

S'identifier S'inscrire
  • Il va tirer une drôle de tète quand il va découvrir l'ampleur RÉELLE de la dette laissée par l'ancien gouvernement PS-Ecolo-Défi. Un véritable gouffre financier assimilable à une banqueroute mais habilement masqué par des artifices comptables .

    marc cusenbol
     Répondre