Accueil Actu Régions Bruxelles

Fin de la manifestation d'agriculteurs à Bruxelles: aucun incident notable n'est à déplorer

500 tracteurs se sont rassemblés à Bruxelles ce mardi. Aucun incident majeur n'a été à signaler. 

Fin de manifestation

Aux alentours de 18 heures, la police de Bruxelles-Capitale-Ixelles a confirmé que la manifestation touchait à sa fin, sans incident notable.

Du mouvement toute la journée à Bruxelles

Plusieurs centaines de tracteurs sont arrivés à Bruxelles ce mardi matin vers 8h20, pour manifester contre la politique agricole européenne. Leur message est clair: il faut soutenir davantage les agriculteurs européens. Selon eux, le secteur est en grande difficulté et rien n'a changé depuis les manifestations des derniers mois. Ils voulaient donc marquer le coup à 5 jours des élections.

Edition numérique des abonnés

Le lieu de rassemblement s'est fait au niveau du plateau du Heysel, au pied de l'Atomium. Environ 500 tracteurs s'y son réunis. Ils sont partout autour de l'Atomium. "Jusqu'à présent, tout se passe dans le calme, et aucun incident ou problème de circulation n'est à déplorer", nous indiquait vers 11h30 la porte-parole de la zone de police Bruxelles-Capitale-Ixelles.

Vers 14h, une petite délégation de 27 tracteurs partira au Parlement européen pour le symbole, mais sans volonté de perturber la circulation, nous disent les manifestants. Aux alentours de 15h, notre journaliste sur place Michael Menten nous signale sur les tracteurs sont arrivés devant les institutions européennes, dans le centre de la capitale.

Aucun agriculteur wallon: pourquoi?

Aucune organisation agricole francophone ne participe à l'événement. La Fédération des Jeunes Agriculteurs (FJA) n'a pas souhaité être présente. Elle dit ne pas se retrouver dans le message des organisateurs. Les Farmers Defence Force sont proches, selon certains, de l'extrême-droite. La FUGEA et de la Fédération Wallonne de l'Agriculture ont tenu à garder la même distance.

En Italie, en Allemagne, en Espagne ou en France, les syndicats traditionnels d'agriculteurs ont tous souhaité prendre leur distance aussi avec ce mouvement. "Nous avons invité toutes les couleurs politiques. Beaucoup ne sont pas venus et n'ont même pas répondu à notre invitation. C'est leur choix, ce n'est pas notre choix", s'est exprimée Sieta Van Keimpema, organisatrice de la manifestation. 

À lire aussi

Sélectionné pour vous

Commentaires

3 commentaires

Connectez-vous à votre compte RTL pour interagir.

S'identifier S'inscrire
  • De toutes façons à part une partie de l'Europe le reste du monde n'interdit pas les moteurs thermique en 2035 tout ça est une vaste blague qui va nous coûter beaucoup d'argent...

  • Petite question pratique : les tracteurs peuvent-ils circuler dans les zones basses émissions ?

    JB BO
     Répondre
  • Pas très intelligent de leur part de se diviser.

    90612dd8659549caaf0886877027db36
     Répondre