Accueil Actu Régions Flandre

Incendie dans un entrepôt Brucargo à l'aéroport de Zaventem: "C'est clairement la cause"

L'incendie qui s'est déclaré jeudi dans un entrepôt du site de Brucargo, la partie de l'aéroport de Zaventem dédiée au fret, a été totalement circonscrit.

L'alarme est toujours allumée dans cette salle, qui accueille les employés de Brucargo. "Voilà l'état de notre salle de réunion. Elle avait été complètement rénovée", explique Martine Vermoesen, responsable auprès de Brucargo. Un incendie s'est déclaré dans ce bâtiment industriel dans lequel travaille 10 personnes de la zone cargo de l'aéroport vers 16 h jeudi. Il s'est propagé rapidement et les fumées épaisses étaient visibles jusqu'à 100 mètres de l'aéroport. Il n'y a aucun blessé. 

La cause connue 

Sur cette photo, le départ d'incendie. Des travaux étaient en cours sur le toit de l'entrepôt. "Les travaux sont clairement la cause de l'incendie, avec un départ de feu depuis le toit. Les personnes ont pu s'échapper, mais malheureusement, le feu avait déjà pris de l'ampleur. C'était un très grand incendie, le bâtiment a été détruit. Les bâtiments avoisinants avait un grand risque d'être touché", précise l'adjudant-chef Patrick Van Doren. 

Edition numérique des abonnés

Je suis très heureuse qu'il n'y ait pas de blessés. 

Les pompiers ont eu fort à faire pour lutter contre l'incendie et éviter qu'il touche des bâtiments adjacents. Seul le hangar où le feu s'est déclenché a été presque entièrement ravagé par les flammes. En début de soirée, le toit du bâtiment de 4.000 mètres carrés s'est effondré. Les efforts des pompiers ont duré une bonne partie de la nuit. Le toit effondré a été dégagé avec l'aide de la protection civile et d'une entreprise spécialisée afin de permettre l'extinction des derniers foyers.  

Ce matin, les pompiers étaient toujours sur place. Le feu était complètement éteint vers 6 h 00. "Là, on va éteindre les derniers foyers pendant les prochaines 24 h, pour éviter que cela ne redémarre", ajoute Patrick Van Doren. L'incendie a été totalement circonscrit. Le périmètre de sécurité a été levé, en accord avec la police. 

Alors qu'une dizaine de personnes travaillent là-bas, il va falloir tout reconstruire. "Je suis très heureuse que personne n'ait été blessé et que tout le monde soit en sécurité. Bien sûr, voir tout notre travail partir en fumée fait très mal... Mais nous sommes forts et résilient. Nous allons tout recommencer", ajoute Martine Vermoren. 

L'entrepôt servait à l'import et à l'export de frets. Ce matin, des entreprises voisines ont déjà proposé de l'espace de stockage, pour que l'activité se poursuive. 

Edition numérique des abonnés

 

Edition numérique des abonnés

 

À lire aussi

Sélectionné pour vous

Commentaires

1 commentaire

Connectez-vous à votre compte RTL pour interagir.

S'identifier S'inscrire
  • cela ne m'étonnerait pas que ça soit des faits perpétrés par des saboteurs envoyés par moscou ! il y a pour le moment énormément d'actes de sabotages en europe !

    thierry VanBrussel
     Répondre